Clap

Politique,  Economie,  Turquie,  Zambie,  Afrique du Sud,  Afrique

Afrique du Sud: le président Erdogan invité au sommet des BRICS de Johannesbourg

Par Alain Chemali@GeopolisAfrique | Publié le 24/07/2018 à 16H49, mis à jour le 25/07/2018 à 22H09

Le président turc Erdogan reçoit lettre créance l'ambassadeur Zambie
Le président turc Recep Tayyip Erdogan reçoit la lettre de créance de l'ambassadeur de Zambie en Turquie, Joseph Chilengi, et fait un geste en direction de sa famille, le 24 juillet 2018 à Ankara. © Gokhan Balci/Anadolu Agency/AFP

Le président Erdogan est de retour sur le continent pour la première fois depuis sa récente réélection pour participer au 10e sommet des BRICS, en Afrique du Sud. Invité à Johannesburg en sa qualité de président en exercice de l’Organisation de coopération islamique (OCI), il doit y rencontrer son homologue russe Vladimir Poutine avant de poursuivre son périple vers la Zambie.


Le président Recep Tayyip Erdogan sera en Afrique du sud du 25 au 27 juillet 2018. Il ne s’agit pas d’une nouvelle tournée africaine pour le dirigeant turc qui s’est fixé comme objectif diplomatique prioritaire d’étendre la présence de son pays sur le continent, mais de participer au 10e sommet des BRICS.  

Premier contact de haut niveau entre la Turquie et les BRICS 
Bien que ne faisant pas partie du cercle des cinq puissances émergentes, Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud, il est invité à Johannesburg au titre de président en exercice de l’Organisation de coopération Islamique (OCI).
 
Annoncée par la présidence à Ankara, sa participation à la réunion de Johannesburg a été qualifiée de «premier contact de haut niveau» entre la Turquie et les BRICS.
 
En marge du sommet qui se tient en présence des présidents russe Vladimir Poutine, chinois Xi Jinping, brésilien Michel Temer, sud-africain Cyril Ramaphosa et du Premier ministre indien Narendra Modi, une rencontre bilatérale est prévue avec son homologue russe.
 
En dépit des soutiens a priori incompatibles de Moscou à Bachar al-Assad et d’Ankara à une partie de la rébellion syrienne, Vladimir Poutine et Recep Erdogan sont désireux d’intensifier leur coopération, notamment en matière de défense.

Ankara courtisée par Moscou et Washington pour l'achat d'armement  
Ankara souhaite acheter des systèmes de défense antiaériens S-400 russes et la Russie voudrait en accélérer la livraison alors que Washington tente de convaincre la Turquie d’acheter plutôt ses missiles Patriots.
 
A l’issue de son séjour en Afrique du Sud, le président Erdogan se rendra le 28 juillet en Zambie pour la première visite d’un chef d’Etat turc dans ce pays. Son objectif déclaré: neutraliser l'influence de son opposant en exil Fethullah Gülen, établir des missions diplomatiques turques dans tous les pays du continent et jouer un rôle majeur dans le développement et le commerce de ces pays, selon le quotidien Hurriyet.
 
Recep Tayyip Erdogan, qui retourne ainsi sur le continent pour la première fois depuis sa réélection le 24 juin 2018, a déjà visité 20 pays africains depuis son accession à la présidence en 2014. Son ambition: étendre l’influence turque dans toute l’Afrique, musulmane et non musulmane.