Et pendant ce temps...

Afrique

Algérie-Maroc : l'amour est dans le stade de foot

Par Mohamed Berkani@GeopolisAfrique | Publié le 02/12/2014 à 17H39, mis à jour le 02/12/2014 à 17H39

Les supporters Constantine
© RD

La frontière algéro-marocaine, longue de 1601 km, est fermée depuis 1994, les deux pays entretiennent des relations sous tension depuis très longtemps. Et si la société civile supplantait la classe politique ? Pour les supporters des équipes de foot, la réconciliation passe par les stades.

L’Union du Maghreb arabe (UMA), créée en 1989, demeure une coquille vide. Les peuples n’ont rien vu venir. De l’union, que des mots rabâchés à chaque anniversaire. Le 18 octobre dernier, le royaume chérifien a accusé l’armée algérienne d’avoir tiré sur des civils marocains, ce qu’Alger s’est empressée de démentir en parlant de « manipulation des faits ».

Les relations entre les deux pays du Maghreb connaissent des crispations sporadiques. La frontière entre les deux pays est fermée depuis août 1994, suite à un attentat à Marrakech dont le royaume avait rendu responsable les services de renseignements algériens.
 
Mais le retour d’amour est peut-être dans le stade. Les supporters du Raja de Casablanca ont créé un grand choc des deux côtés de la frontière. Après la disqualification du Maroc par la Confédération africaine de football (CAF), à cause du refus des autorités d’organiser, en janvier 2015, la Coupe d’Afrique par crainte de la propagation du virus Ebola, le choix du cœur des supporters s’est porté sur les Fennecs, l'équipe nationale d'Algérie !

Geste très fair-play que celui des supporters du Raja qui ont chanté leur soutien à l’Algérie et adressé un message de fraternité au peuple algérien. « Nous sommes frères, la fitna (discorde, ndlr) ne va pas nous séparer ». La vidéo a été visionnée près de 200 000 fois en dix jours.

 


 
Résultat : les réseaux sociaux s’enflamment. Les sites Internet relaient l’information. Le buzz est assuré. La réponse des supporters algériens est venue de Constantine. Lors du match opposant le CS Constantine à l’ASM Oran, une grande banderole a été déployée dans les tribunes : « Merci aux supporters du Raja. La politique nous a divisé,  nos racines nous réunissent »  

Le magazine marocain Tel Quel  y voit « un beau geste de la part des supporters de Constantine, qui remercient de cette manière le public rajaoui qui avait chanté lors d’un match sa fraternité envers l’équipe nationale algérienne et les Algériens en général ».
 
La politique nous a divisés nos racines nous réunissent
"La politique nous a divisés, nos racines nous réunissent" © DR

Une autre initiative, lancée sur Facebook, avait soulevée un grand enthousiasme, avant que les réalités politiques ne fassent retomber le soufflet. 3 800 personnes ont rejoint la page  "Match de volleyball sur les frontières" . « Cette rencontre a pour but de faire sauter les barrières et instaurer les ponts et les voies d’un dialogue harmonieux. Cette belle action connaîtra son jour sur les frontières maroco-algériennes en considérant la frontière comme filet »,

Prévue initialement le 1er novembre, puis le 29, la rencontre est finalement reportée sine die. Le match entre les politiques et les supporters n'est pas terminé. Au réalisme des premiers, les seconds opposent un désir déterminé. Balle au centre, les gradins s'enflamment de fraternité.