Le point sur...

Allemagne,  Europe,  Europes,  L'actualité

Allemagne: les partisans du mariage gay feront-ils plier Merkel?

Par Dominique Cettour Rose@GeopolisAfrique | Publié le 04/06/2015 à 13H56, mis à jour le 05/06/2015 à 14H07

Merkel
Certains conservateurs seraient favorables au mariage gay mais pas Angela Merkel. © LUKAS SCHULZE/dpa

Le référendum irlandais autorisant le mariage gay a redonné de l’espoir à ses partisans Outre-Rhin. Mais des blocages persistent du côté de certains conservateurs de la CDU avec, à leur tête, Angela Merkel fermement opposée à la présentation d’un texte au Parlement.

Pourquoi tant de haine? Le 1er juin 2015, 150 personnalités politiques, sportives, artistiques ou littéraires ont écrit à Angela Merkel pour que les couples homosexuels puissent à l'avenir accéder aux mêmes droits que les couples hétérosexuels. 

Les signataires demandent à la chancelière que l’ensemble des députés aient la possibilité de s’exprimer en leur âme et conscience pour ou contre le mariage pour tous, sans suivre la moindre consigne venant d’un parti. «Je suis certaine qu’une grande majorité des parlementaires est en faveur du mariage gay», a affirmé Christine Lüders, présidente de la Haute Autorité fédérale contre les discriminations, citée par Le Monde.

Certains conservateurs seraient favorables à une disposition législative ouverte au mariage gay. «On pourrait penser que ce qui marche pour les Irlandais catholiques marche aussi pour nous», a déclaré le député chrétien-démocrate homosexuel Jens Spahn au quotidien Die Welt. «L'opinion publique est souvent plus avancée qu'on ne pense sur ces questions», a ajouté ce membre de la direction du CDU, cité par Libération.

Une proposition de loi instaurant le mariagehomosexuel remporterait, selon certaines estimations, une majorité confortable au Bundestag (Chambre basse) avec les voix du SPD, de la gauche radicale de Die Linke et des Verts. L'opinion publique va même plus loin que les élus: selon le magazine Der Spiegel, 75% des Allemands se disent favorables au droit à l'adoption, au centre des revendications homosexuelles.

Depuis 2001, les couples homosexuels allemands peuvent conclure un «contrat de vie commune», l'équivalent du pacs français, avec des droits similaires à ceux du mariage sauf en matière fiscale et d'adoption

Le gouvernement allemand a validé, le 27 mai 2015, les 23 mesures d'un projet de loi présenté par le ministre social-démocrate de la Justice Heiko Maas, favorable à une égalité de traitement entre couples hétérosexuels et homosexuels. Un objectif «difficilement réalisable» tant que les conservateurs sont au pouvoir, a toutefois indiqué le ministre. Ces derniers changements législatifs, qui permettront notamment d'obtenir un certificat de vie commune à des personnes homosexuelles, sont «insuffisants et sans ambitions», a regretté le député Vert Volker Beck. 

Plus optimiste, la co-présidente des Verts au Bundestag, Katrin Göring-Eckardt, qui fut jusqu'en 2013 l'une des principales dirigeante de l'église protestante d'Allemagne, espère que «le vote des Irlandais va accélérer l'égalité de traitement en Allemagne»

Le vice-président de la CDU, Thomas Strobl, a critiqué dans le Frankfurter Rundschau, la «majorité de circonstance» en faveur du mariage gay, faisant valoir qu’un tel projet ne figurait pas dans l'accord de coalition conclu fin 2013 entre conservateurs (CDU/CSU) et sociaux-démocrates(SPD) allemands. Mais après le «oui» irlandais, une partie de la CDU tenant à ce que le parti reste populaire entend être en phase avec son époque.