Et pendant ce temps...

Culture,  Maroc

Bouchra Ddeau, l’animatrice marocaine trash qui indigne les réseaux sociaux

Par Mohamed Berkani@GeopolisAfrique | Publié le 13/06/2017 à 16H20

L'animatrice Bouchra Ddeau
L'animatrice Bouchra Ddeau © Capture d'écran Youtube

Les réseaux sociaux ne décolèrent pas contre Bouchra Ddeau, l’animatrice de l’émission «Daribate al chouhra» («La rançon de la gloire»). Son credo: déstabiliser ses invités avec des remarques homophobes, sexistes, humiliantes. C’est trash, du bad buzz.


«A ceux qui pensaient que Cyril Hannouna était le comble de la télé dégradée, je dis: "Et la lumière fut". En arabe: Bouchra Ddeau... (jeu de mots, le nom patronymique signifie aussi lumière, NDLR)», résume le journaliste Jamal Boushaba sur sa page Facebook, cité par Tel Quel. Bouchra Ddeau va plus loin que son homologue français. Elle cherche à choquer, elle y est arrivée. Ses outrances ont indigné les réseaux sociaux marocains.


Au sexologue Doc Samad, Samad Benalla de son vrai nom, elle lance: «On dit que vous n'êtes pas un homme (…). Avec un peu de maquillage, vous seriez une filletteAvec votre comportement, vos gestes, votre voix... vous êtes un pédé aux yeux de beaucoup de gens.» Réponse de l’intéressé: «Pédé ne veut pas dire homosexuel. Je ne vous laisserai pas dire ça. L’homosexualité n'est pas une perversion.» Samad Benalla a déposé plainte.

Vidéo mise en ligne le 10 juin 2017

Le ton se veut moralisateur, provocateur. Dans un autre numéro de l’émission, elle reçoit Aicha Ech-Chenna, présidente de l'association Solidarité féminine. Pour lancer l’interview, une voix-off exalte «les traditions conservatrices du Maroc» en faisant le lien entre enfants hors mariage et prostitution. «Êtes-vous une vraie musulmane? Un vrai musulman n’incite pas à la prostitution en encourageant les femmes à donner naissance à des enfants en dehors du mariage», assène l’animatrice. Avant de s’immiscer dans l’intimité de la féministe: «Etiez-vous vierge lorsque vous vous êtes mariée?» 
 
Multipliant les provocations, l’animatrice de la nouvelle chaîne Télé Maroc, de droit étranger émettant depuis l’Espagne, se moque des réactions indignées des internautes.

Bouchra
Capture d'écran Facebook © DR

«Il est normal que l'émission crée la polémique. Ce type d'émissions n'existe pas dans les programmes des chaînes marocaines. Les questions que l'on pose à nos invités sortent de l'ordinaire. Il est donc tout à fait normal que le téléspectateur marocain soit surpris», explique-t-elle dans un communiqué. 

Des explications qui ne convainquent pas les internautes marocains.