Bulles, un nouveau magazine pour «les enfants qui aiment l’Afrique»

Par Laurent Filippi | Publié le 27/10/2018 à 09H49, mis à jour le 27/10/2018 à 10H13

Le 18 octobre 2018 a officiellement été lancé en Côte d’Ivoire le magazine jeunesse «Bulles» (Voyelles Éditions). Raconter autrement l’histoire du continent africain, faire découvrir à la jeunesse son patrimoine historique et culturel est le pari qu’ambitionne ce bimestriel. Six numéros annuels ludiques et pédagogiques.

«Nous sommes partis de l’idée de changer la narration de l’histoire africaine, de dévoiler à notre humble niveau, un héritage resté longtemps inaccessible à une majorité de la population. En s’adressant aux enfants, nous leur apportons des réponses, une fenêtre ouverte sur une Afrique ancienne et contemporaine fabuleuse», explique Adja Mariam Soro, directrice générale et rédactrice en chef de Bulles.
 
Quatre rubriques principales, magnifiquement illustrées, découpent le magazine: «La Grande Histoire», «Histoire de Grand», «Les Aventures de Cheick et Moa», «Voilà Pourquoi». Avec des recettes de cuisine, des jeux, des coloriages ou encore un lexique «pour mieux comprendre» trouvent aussi leur place au sein des 52 pages de Bulles.
 
L’objectif est de «communiquer aux enfants l’envie de lire, de partager, et de jouer avec nos héros africains, (de leur) donner une image plus valorisante de l’Afrique, les aider à se forger une identité culturelle forte, réaliser des contenus ludiques et culturels ancrés dans le monde contemporain», ajoute le site 100%Culture.
 
Bulles s’est également donné pour mission de «créer des relations avec les établissements préscolaires et scolaires en vue de renforcer le déficit de formation de notre culture aux enfants», précise Adja Mariam Soro. Des exemplaires seront distribués dans des écoles primaires et des collèges. Par ailleurs, la rédaction organisera des évènements avec les parents tout au long de l’année.
 
Chaque numéro est consacré à un pays en particulier. Le Cameroun est à l’honneur du numéro 1. Que nous vous proposons de découvrir en quelques images…

  • Le magazine qui s’ouvre sur rubrique intitulé «La Grande Histoire»
    01 /07
    Le magazine qui s’ouvre sur la rubrique intitulé «La Grande Histoire»

    aborde le récit d’une civilisation ancienne. Ici, le roi Njoya raconte son destin et celui de son peuple, les Bamouns. © Bulles

  • Au départ l’écriture «Ni nyi» peuple Bamoun comptait plus 500 signes.
    02 /07
    Au départ, l’écriture «Ni nyi» du peuple Bamoun comptait plus de 500 signes.

    Avec le temps, elle s’est réduite et est passée à 70 signes. Elle change alors de nom pour devenir l’écriture «A ka u ku». La langue parlée et écrite Bamoun devient alors le Shü Mon. © Bulles

  • La seconde partie magazine intitulée «Histoire Grand»
    03 /07
    La seconde partie du magazine, intitulée «Histoire de Grand»,

    narre la vie d’une personnalité africaine, de son enfance à la réalisation de ses rêves. Qu’ils soient médecins, artistes, physiciens, pompiers, professeurs, sportifs, restaurateurs, entrepreneurs ou créatifs, tous veulent transmettre un message d'espoir à la nouvelle génération. Ce mois-ci, «Bulles» raconte la vie d’Arsène. Un gamin qui rêvait d’étoiles et qui  aujourd’hui est devenu physicien. © Bulles

  • Les aventures Cheick Moa est bande dessinée
    04 /07
    Les aventures de Cheick et Moa est une bande dessinée

    qui présente les aventures d’un frère et de sa sœur jumelle, deux globetrotters qui sillonnent l'Afrique d’aujourd’hui. Avec eux, les jeunes lecteurs découvrent les villes du continent, ses habitants, leurs cuisines, leurs cultures, leur coutumes.... Les lieux présentés dans cette histoire existent bel et bien. © Bulles

  • «Voilà pourquoi» 4e dernière grande partie qui structure Bulles
    05 /07
    «Voilà pourquoi», 4e et dernière grande partie qui structure Bulles,

    détaille une légende africaine tout en l’expliquant. En octobre, on découvre l’histoire de la grenouille Issora qui chante de l’opéra et sauve sa tribu grâce à sa voix. © Bulles

  • Tout au long magazine
    06 /07
    Tout au long du magazine,

    des jeux instructifs et faciles, tels mots croisés ou cachés, devinettes, labyrinthes, accompagnent les histoires.   © Bulles

  • Mais Bulles c’est aussi ateliers créatifs pour adultes enfants.
    07 /07
    Mais Bulles, c’est aussi des ateliers créatifs pour les adultes et les enfants.

    «Ce sont des échanges débats, des moments de contes et de coloriages, de la lecture et des jeux. L’objectif de ces ateliers est de donner aux enfants une image plus valorisante de leur continent et un aperçu de la richesse de leur patrimoine culturel», conclut la rédaction de ce nouveau magazine. © Bulles