Migrants : la Grèce menacée d'être exclue de l'espace Schengen

Le ton monte en Europe. La Grèce est menacée d'être exclue de l'espace Schengen. Motif : elle est jugée trop laxiste dans le contrôle de ses frontières.

Invoquant des sources européennes anonymes, le quotidien britannique Financial Times affirme que l'UE a mis en garde la Grèce contre le risque d'une suspension de la zone Schengen de libre circulation si elle ne prenait pas de mesures supplémentaires pour renforcer le contrôle de ses frontières. La Hongrie et la Slovaquie s'en sont par ailleurs publiquement prises à Athènes, accusée de ne pas garantir la protection des frontières extérieures de l'UE. Les partenaires d'Athènes lui reprocheraient notamment de ne pas accepter le déploiement d'une mission spéciale de l'Agence européenne des frontières Frontex à ses frontières nord avec la Macédoine, au début de la route des Balkans suivie cette année par des centaines de milliers de migrants vers l'Europe centrale et du nord. Si elle coopère avec Frontex pour la surveillance de ses frontières maritimes et le sauvetage en mer des migrants empruntant la route égéenne, la Grèce a jusque-là insisté sur le fait que la garde de ses frontières relevait de sa seule souveraineté. D'autre part, le Commissaire européen à la Santé, Vytenis Andriukaitis, aurait écrit une lettre au Président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, sur la situation alarmante en matière d’accueil des migrants en Grèce, lettre que s'est procuré le journal Le Soir.

A lire aussi

  • Aucun article