L'Italie aujourd'hui : un clan mafieux prospérait sur le dos des migrants

Crédit : Leggo.it

Un clan mafieux prospérait sur le dos des migrants, La nomination du Premier ministre Édouard Philippe vu de Rome, Les touristes prennent les fontaines pour des piscines

Un clan mafieux prospérait sur le dos des migrants

La presse italienne revient ce matin sur une affaire révélée hier.  Un clan mafieux, associé à un prêtre, s’est enrichi pendant 10 ans sur le dos des migrants.

L’État pensait aider le centre de réfugiés de l’île Capo Rizzuto (en Calabre), l’un des plus grands centres de migrants d’Europe, en lui versant 103 millions d’euros pendant des années, mais en réalité, 36 millions d’euros ont été détournés à des fins mafieuses.

Une somme utilisée par le clan Arena pour acheter des bateaux, des maisons, voitures de luxe… Avec, cerise sur le gâteau : la bénédiction du curé. Ce dernier a détourné plus de 3.5 millions d’euros, placés à l’abri sur un compte en Suisse.

Pire encore, pour soutirer le plus d’argent possible à l’Etat, le responsable du centre a doublé le nombre de migrants dans le camp. Le procureur en charge du dossier dénonce également des conditions de vie désastreuses pour les migrants : « on leur donnait la même nourriture qu’à des cochons ».

Un système bien rodé donc qui a pris fin hier. Un vaste coup de filet a mené à l’arrestation de 68 personnes et a suscité des réactions dans la sphère politique italienne : « Une réalité qui doit être démantelée et qui doit cesser » c’est avec ces mots que Beppe Grillo, président du mouvement populiste des Cinq Etoiles demande la démission du ministre des affaires étrangères.

La nomination du Premier ministre Édouard Philippe vu de Rome

« Philippe, l’ex socialiste qui jouait des poings avec Nicolas Sarkozy » titre Il Messaggero. Le quotidien rappelle qu’Edouard Philippe avait failli en venir aux mains avec Nicolas Sarkozy en 2002, lors du congrès fondateur de l’UMP au Bourget. Sa nomination en tant que Premier ministre n’étonne pas : « ni de droite, ni de gauche, correspondant parfaitement aux idées du président. Si ce n’avait pas été Edouard Philippe, Emmanuel Macron aurait dû l’inventer ».

La Stampa replace ce choix dans la perspective des législatives : « Philippe, un gaulliste comme chef du gouvernement pour séduire la droite » : le maire du Havre choisi comme Premier ministre pour gagner les législatives.

Les touristes prennent les fontaines de Rome pour des piscines 

piazza

Les fontaines romaines inspirent les touristes. Pour vivre la dolce vita les touristes sont prêts à tout ! Après plusieurs baignades dans la fontaine de Trévi, cette fois ci c’est une autre fontaine qui a inspiré un couple d’étrangers. Celle de la « Piazza Barberini ». Pour se rafraîchir quoi de mieux que de s’offrir une baignade dans un monument historique de la ville éternelle ?

La police a beau sanctionner cet acte par des amendes de plus en plus élevées (jusqu’à 500 euros), le phénomène ne cesse pas. Il s’agit de la 4ème baignade en un mois dans la capitale italienne. Les autorités envisagent à présent de ceinturer la fontaine de Trévi avec des murs transparents.

Publié par François Beaudonnet / Catégories : Non classé