La vidéo "Pourquoi utiliser le nom de Daech au lieu de l'Etat islamique ?" en 1 minute. Elle est l'oeuvre de NowThis News, un média spécialisé dans les formats courts, destinés aux réseaux sociaux.

"Etat islamique", ISIS, ISIL ou "Daech" ? Cette vidéo récapitule le débat en 1 minute

Faut-il qualifier le groupe terroriste responsable des attaques de Paris du 13 novembre d' "Etat islamique" - un titre que revendiquent les djihadistes pour affirmer leur ambition de représenter tous les Musulmans au sein d'un Etat fonctionnel - ou "Daech" - la traduction en arabe de l'acronyme "Etat islamique d'Irak et du Levant" ?

Dans un discours prononcé en Turquie trois jours après les attaques qui ont fait 130 morts à Paris ce mois-ci, le président Obama a utilisé le terme d'ISIL ("Islamic State of Iraq and the Levant" - Etat islamique en Irak et au Levant), un nom abandonné par l'organisation terroriste en juin 2014 après sa progression en Irak. Le Levant est un terme géographique recouvrant une région du Moyen-Orient et qui inclut en général la Syrie, la Jordanie, Israël, le Liban et les territoires palestiniens. 

Pour parler de l'organisation terroriste, les médias américains utilisent quant à eux souvent l'acronyme ISIS (Islamic State in Iraq and Syria - l'Etat islamique en Irak et en Syrie; ou the Islamic State of Iraq and al-Sham - l'Etat islamique d'Irak et d'Al-Sham, qui désigne notamment l'actuelle Syrie).

L'administration Obama utilise également le mot "Daech", comme le fait le président français François Hollande.

Le choix des mots est lourd de sens. L'année dernière, le ministre des affaires étrangères français Laurent Fabius plaidait pour ne pas utiliser le terme d' "Etat islamique" car le groupe terroriste n'est, disait-il, pas un Etat"Il voudrait l’être, il ne l’est pas. Et c’est lui faire un cadeau que de l’appeler 'Etat'." Il notait également que l'utilisation de l’expression Etat islamique "occasionne une confusion : islam/islamisme/musulman. Il s’agit de ce que les arabes appellent Daech et de ce que j’appelle pour ma part les égorgeurs de Daech" a-t-il ajouté.

Les médias américains eux-aussi choisissent leur vocabulaire avec précaution. La radio publique NPR a reçu des plaintes d'auditeurs qui réclamaient l'usage de "Daech". En général, NPR décrit le groupe djihadiste comme "une organisation qui se décrit comme l'Etat islamique" ou utilise le terme "ISIS" à l'antenne. Les mots "Etat islamique" sont la "traduction en anglais la plus claire et la plus courte du nom de l'organisation", justifie NPR. Par ailleurs, les Américains sont désormais accoutumés au terme "ISIS".

Le média américain NowThis News a tenté de récapituler les significations d' "ISIS" et de "Daech" ("Daesh" en anglais) dans une vidéo d'1 minute :

Traduction :

Est-il temps d'arrêter de les appeler "ISIS", et d'essayer de les appeler "Daech" ?

Mais pourquoi ? Tout est dans le jeu de mots. "Daech" est l'acronyme du nom d'ISIS en arabe (the Islamic State of Iraq and Al-Sham'). Mais [ce nom] a une sonorité proche de "dahes", une insulte qui fait référence à "ceux qui propagent la discorde" en arabe. 

Et quand vous les appelez "Etat islamique", vous légitimez en quelque sorte à leur prétention à représenter un Etat-nation.

Utiliser le nom d'ISIS peut aussi suggérer qu'ils représentent la religion musulmane. Et c'est une idée à laquelle tentent de s'opposer les Musulmans du monde entier.

ISIS déteste tant le nom de Daech qu'ils ont menacé de couper la langue de ceux qui l'utilisent. Mais on devrait les nommer comme ce qu'ils sont, et non pas ce qu'ils veulent être.

Alors Daech/l'Etat islamique/ISIS/ISIL est-il un Etat ? Ou, comme l'a déclaré le président Obama le 16 novembre, n'est-il "qu'un réseau de tueurs qui brutalisent les populations locales" ?

Selon le sociologue allemand Max Weber, l'Etat possède par définition "le monopole de la violence légitime". L'Etat islamique possède indiscutablement le monopole de la violence sur les population des territoires dominés par l'organisation, dans l'est de la Syrie et l'ouest de Irak. Mais comme l'affirme Obama, cette violence n'est pas légitime si elle est imposée aux populations locales.

"On accorde du crédit au récit d'ISIL [l'État islamique en Irak et au Levant] lorsqu'on agit comme s'il s'agissait d'un Etat et que nous utilisons des tactiques militaires routinières, qui ont été pensées pour combattre un Etat qui attaque un autre Etat. Ce n'est pas ce dont il s'agit ici", a affirmé le président Obama. Le même jour, face au parlement réuni en Congrès, François Hollande déclarait que la France était "en guerre" contre Daech.

Si l'organisation djihadiste n'est pas reconnue comme un Etat par les présidents français et américain, l'EI dispose "d'une assise territoriale, de ressources financières et de capacités militaires" qui lui ont permis de commettre des "actes de guerre [le vendredi 13 novembre à Paris et près du Stade de France]", affirmait le président français à Versailles.

 

Hollywood se prépare aux Oscars 2015!

La cérémonie des Oscars marque à Los Angeles la fin de la saison des récompenses ou Awards Seasons, comme on dit de ce coté-ci de l'Atlantique.

Les cérémonies et tapis rouges s'enchainent de novembre à février. Ultime rendez-vous donc, les Oscars. Point culminant du glamour hollywoodien.

Jacques Cardoze et Laurent Desbois sont allés prendre le pouls de la Cité des Anges quelques heures avant le début de la cérémonie de la 87ème éditions des Oscars.

 

Sa partie de golf perturbe un mariage ? Obama s'en excuse au téléphone

A Hawaï, un couple de soldats a dû déplacer sa cérémonie de mariage prévue sur un green de golf. La raison ? Le président américain, actuellement en vacances dans son Etat d'origine, avait décidé de taper la petite balle au même moment. Barack Obama a alors lui-même appelé les jeunes mariés, leur présentant ses plus plates excuses. Tout sourire, les tourtereaux ont immortalisé ce moment et ne semblent pas lui en vouloir...

 

Las Vegas sur son 31

Ici, on réveillonne toute l'année. Vegas est la Mecque des joueurs et des noceurs en tout genre. Et pour les fêtes de fin d'année, la ville se pare de ses plus beaux atours : spectacles, casinos, et grands restaurants.

Valerie Astruc, Laurent Desbois et Sherron Lumley nous font passer un réveillon en plein désert.

Un Noël à l'américaine

Aux Etats-Unis, on ne plaisante pas avec les fêtes de fin d'année. Une fois Halloween et Thanksgiving terminés, le pays vit au rythme des chants de Noël et des illuminations durant tout le mois de décembre.

Reportage en Virginie de Valérie Astruc et Xavi Rocca.

Réhabilitation de la ville de Détroit

Il y a quelques années, Detroit a connu une lente descente aux enfers… Aujourd’hui, la ville essaie de se refaire une santé. Elle a pour elle une histoire, une culture et surtout une fierté affichée: Retrouver sa beauté et son charisme d’antan.
Pour cela, à Detroit, on n’hésite pas à raser des immeubles, des maisons voire des quartiers entiers pour se débarrasser des cicatrices des années de crise et montrer ainsi un nouveau visage.
Reportage dans le Michigan de Jacques Cardoze, Régis Massini et Fabien Ortiz.

Des caméras embarquées pour éviter les bavures policières

La fin de l’année 2014 a été marquée aux Etats-Unis par une série de protestations à travers tout le pays contre les violences policières. Point de départ de cette colère, la mort du jeune Michael Brown à Ferguson dans la banlieue de Saint-Louis (Missouri), abattu par un policier alors qu’il n’était pas armé. La Maison Blanche a ainsi décidé la mise en place progressive de caméras embarquées sur les officiers de police afin d’éviter toute nouvelle bavure policière.
Ces caméras sont dejà en cours d’utilisation dans certaines localités américaines. C’est notamment le cas à Laurel dans le Maryland.
Reportage de Jacques Cardoze, Regis Massini, Fabien Ortiz et Arielle Monange.

Les enfants et les armes à feu

Deux années après la tuerie de Sandy Hook (Connecticut) le 14 décembre 2012 qui avait fait 27 morts dans une école élémentaire, la question des armes a feu n’est toujours pas résolue aux Etats-Unis. La plupart des Américains sont solidement attachés au deuxième amendement de leur constitution leur garantissant le droit de porter une arme.
Beaucoup d’entre eux estiment meme qu’une bonne éducation à la manipulation des armes dès le plus jeune age est nécessaire pour éviter de nouveaux drames.

Reportage en Arizona et en Virgnie de Jacques Cardoze, Regis Massini, Laurent Desbois et Sherron Lumley.

Alyssa Carson, portrait d'une apprentie astronaute

Alyssa Carson est une petite fille très motivée. A 13 ans, elle sait déjà ce qu'elle veut faire plus tard. Astronaute!

Loin d'etre un caprice, Alyssa se prépare à voyager sur Mars depuis presque 10 ans. Pour cela, elle enchaine les stages d'été de la NASA., l'agence spatiale américaine, elle apprend plusieurs langues dont le français et voyage très souvent.

Elle est aujourd'hui une des ambassadrices de Mars One et de la NASA.

Son objectif, faire partie de l'équipe qui embarquera pour  la planète Mars en 2033.

Reportage en Lousiane de Valérie Astruc, Laurent Desbois, Arielle Monange et Fabien Ortiz.