Affaire DSK: L'ancien patron du FMI fait ses adieux à ses ex-employés

Dominique Strauss-Kahn s'est rendu une dernière fois au siège du Fonds Monétaire International (FMI) à Washington DC le 30 aout 2011. L'occasion pour l'ancien patron du FMI de présenter ses excuses à ses anciens employés une semaine apres avoir été blanchi de l'accusation de tentative de viol contre une employée du Sofitel de New York.

Reportage de Maryse Burgot et Arielle Monange.

Affaire DSK: vers un accord financier?

Toutes les charges qui pesaient contre Dominique Strauss-Kahn ont été levées le 23 aout 2011. Dix jours plus tard, passeport de nouveau en poche, l'ancien patron du FMI regagnait Paris.

Aussi, si le volet pénal de l'affaire est clos, reste la procédure civile entamée par Nafissatou Diallo début aout. DSK devra donc faire face à un procès civil dans les prochains mois.

Face à ce nouvel épisode judiciaire, beaucoup se demandent si un accord financier ne scellera finalement pas la procedure civile.

Eléments de réponse avec Stephan Breitner, Aaron Diamond et Arielle Monange.

Affaire DSK: Rencontre avec Kenneth Thompson, l'avocat de Nafissatou Diallo

Le 1er juillet 2011, Dominique Strauss-Kahn ressortait libre de la Cour Supreme de New York. Le juge, au regard des nouveaux elements sur la credibilite de la presumee victime a donc decide de lever l'assignation a residence dont faisait l'objet DSK depuis le 6 juin.

Une decision qui a provoque chez les defenseurs de Nafissatou Diallo de vives reactions.

Reportage a New York, Maryse Burgot, Emmanuelle Richard, Arnaud Comte, Aaron Diamond, Laurent Desbois et Arielle Monange.

Affaire DSK: Première sortie d'homme libre

Le 1er Juillet 2011, Dominique Strauss-Kahn a de nouveau rendez-vous avec la justice américaine. Un rendez-vous fixe en dernière minute. A audience exceptionnelle, décision exceptionnelle. DSK voit son assignation à résidence levée. C'est donc en homme libre que l'ancien patron du FMI sort du Palais de Justice de New York.

Pour sa premiere sortie d'homme libre, DSK a choisi d'aller dans un restaurant italien avec  femme et amis au centre de Manhattan.

Reportage Arnaud Comte, Romain Pelleray.

DSK: France 2 bat le pavé à New York

Nos envoyés spéciaux à New York pour l'affaire DSK se relayent pratiquement en permanence devant 71 Brodway and se font remarquer par la presse américaine: Voyez Maryse Burgot dans son bureau à ciel ouvert dans le New York Times.


La voici dans le Washington Post de dimanche avec Arielle Monange, entre deux averses:

Affaire DSK: Réactions des Français de New York

L'affaire DSK a suscité dans toute la France stupeur et incompréhension. Dans la Grosse pomme ou l'arrestation de l'ancien patron du FMI a eu lieu, les Français sont légions.

Nous sommes allés à leur rencontre pour connaitre leur sentiment sur cette affaire.

Reportage à New York, Maryse Burgot, Mattieu Renier et Laurent Desbois.

Le coup de tonnerre DSK

Pulling an all-nighter: passer une nuit blanche à travailler, faire une charrette... Ce fut le lot cette nuit des correspondants français aux Etats-Unis après la nouvelle stupéfiante qui a éclaté en début de soirée samedi heure de Washington: DSK en garde à vue, inculpé et, à l'heure où nous tapons ces lignes, sur le point de comparaitre au tribunal de Manhattan. Valerie McCabe, notre producer envoyée spéciale à New York avec Stéphan Breitner et Laurent Desbois, nous envoit quelques photos...
Elle nous raconte qu'une trentaine de journalistes se pressent ainsi sous une étonnante brume de mi-journée: en dehors de CNN, peu de médias américains... Pour l'heure, l'affaire DSK ravit les tabloids new-yorkais (le New York Post, premier à publier sur cette affaire) et intéresse toute la presse économique mais laisse beaucoup d'Américains indifférents. Regardez les Unes des grands journaux américains... les inondations du Mississippi sont autrement plus importantes à leurs yeux. "Qui est en fait celui que les Français appellent DSK?" s'interrogeait ce matin tout haut un présentateur de CNN, pour tenter de piquer la curiosité des spectateurs... Pour lui, pas de quoi perdre le sommeil.