Burkini, keffieh, béret... Ces vêtements qui bouleversent l'actualité

Par Pierre Magnan | Publié le 01/09/2016 à 09H21

En France, depuis les sans-culottes de la Révolution, on sait que le vêtement peut être porteur de symboles politiques. L'émergence du burkini dans l'actualité estivale l'a rappelé. De la Chine à l'ex-Zaïre, de Paris à La Havane, retour sur ces vêtements qui ont marqué l'Histoire, officielle ou militante.

  • Burkini sur plage marocaine
    01 /10
    Burkini sur une plage marocaine

    Le burkini a fait l'actualité tout l'été en France. Ce maillot couvrant est devenu un objet de polémique. Vêtement militant pour les uns, simple parure couvrante pour les autres... il a montré l'importance qu'une apparence peut prendre. Un tissu qui est devenu un symbole politique.  © FADEL SENNA / AFP

  • Costume Mao pour Chine
    02 /10
    Costume Mao pour la Chine

    Col Mao. La Révolution chinoise signe d'un costume national son message politique: égalité des citoyens. Pendant la révolution culturelle, au costume qui habille les Chinois depuis longtemps s'ajoute un objet, le petit livre rouge. L'égalitarisme se double du culte de la personnalité. Dans les années 80, le ministre Jack Lang fit scandale en se rendant à l'Assemblée en veste Mao. Signée par un grand couturier. © UPI / AFP

  • Le keffieh combattants l'OLP
    03 /10
    Le keffieh des combattants de l'OLP

    Beyrouth 1982. Des combattants palestiniens de l'OLP (Organisation de Libération de la Palestine) se rassemblent pour quitter le Liban, après l'invation du pays par l'armée israélienne. Ils portent le keffieh, le foulard noir et blanc traditionnel des Palestiniens, popularisé sur la scène politique mondiale par leur leader Yasser Arafat, comme symbole national. © DOMINIQUE FAGET / AFP

  • Le béret Che à Cuba
    04 /10
    Le béret du Che à Cuba

    Barbes, cigares, et bérets... La Révolution cubaine de 1959 débute comme une grande fête. Son image circule dans le monde entier. Le béret et la barbe du Che (en bas à droite sur la photo), le compagnon de Castro, devient iconique chez les jeunes révoltés du monde entier. Sur l'image, les «barbudos» entrent dans La Havane libérée du dictateur Batista. © PRENSA LATINA / AFP

  • Le pakol Afghans
    05 /10
    Le pakol des Afghans

    Des partisans du commandant Massoud sur un char foncent vers Kaboul. Ils portent le pakol (béret) traditionnel venant des régions pachtounes. Il a symbolisé pendant l'interminable guerre d'Afghanistan la lutte contre les Soviétiques. © EMMANUEL DUNAND / AFP

  • Gant noir dans ciel Mexico
    06 /10
    Gant noir dans le ciel de Mexico

    Coup de tonnerre aux Jeux Olympiques de 1968. Les deux athlètes américains, Tommie Smith and John Carlos, vainqueur et 3e du 200 mètres, montent sur le podium et lèvent un poing ganté de noir lors de l'hymne américain. Arborant les symboles des Black Panthers, ils entendent protester contre les discriminations raciales aux Etats-Unis. Ils paieront très cher leur acte: ils seront interdits de compétition à vie. © EPU / AFP

  • Les cagoules blanches KKK
    07 /10
    Les cagoules blanches du KKK

    Dans les années 30, manifestation du Ku Klux Klan en tenue de «cérémonie» à Atlanta. Ses membres, qui se cachaient sous des cagoules blanches, se battaient pour la suprématie de la «race blanche» et pouvaient procéder à des lynchages de Noirs. Ce mouvement raciste né à la fin du 19e siècle dans le sud des Etats-Unis a aujourd'hui quasiment disparu mais était encore actif dans les années 60.  © AFP

  • Mobutu en abacost Chirac en costume
    08 /10
    Mobutu en abacost, Chirac en costume

    1985. Jacques Chirac est accueilli au Zaïre par le président zaïrois Mobutu Sese Seko vêtu de son «abacost». L'abacost, abréviation de «à bas le costume», est une doctrine vestimentaire imposée par Mobutu en vigueur au Zaïre entre 1972 et 1990. Afin d'affranchir la population de la culture coloniale, elle interdisait le port du costume et de la cravate, au profit d'un veston d'homme, lui-même appelé «abacost» sans col, taillé dans un tissu léger et généralement à manches courtes. Plusieurs autres pays adoptèrent ce symbole vestimentaire. © CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP Picture

  • Les combinaisons oranges Guantanamo
    09 /10
    Les combinaisons oranges de Guantanamo

    Symbole de la lutte contre le djihadisme, les tenues oranges sont apparues lors de l'ouverture de Guantanamo, la prison où les Américains ont commencé à enfermer en 2002 les personnes suspectées de terrorisme islamiste après les attentats du 11-Septembre 2001. Obama s'était engagé à fermer cette prison américaine, qui avait suscité la colère des défenseurs des droits de l'Homme (comme sur la photo), en vain. Sinistrement, la couleur orange a été récupérée par Daech qui affuble les victimes de ses exécutions de la même combinaison. © Citizenside.com / Citizenside

  • Le corps Femen «vêtement» militant
    10 /10
    Le corps des Femen, «vêtement» militant

    Manifestation militante de Femen. Ce mouvement, qui se veut féministe, utilise la nudité des seins pour faire passer des messages politiques. Ici, elles ont écrit sur leur corps «In gay we trust», détournant la devise américaine, en soutien aux homosexuels. © Jf Baecker / Hans Lucas

Présidentielle américaine

Recevez notre newsletter consacrée aux élections américaines 2016