Clap

Politique,  Culture,  Cameroun,  Afrique

Cameroun: inquiétude sur la «disparition» de l'écrivain Patrice Nganang

Par Eléonore Abou Ez@GeopolisAfrique | Publié le 08/12/2017 à 14H53, mis à jour le 08/12/2017 à 14H53

L'écrivain camerounais Patrice Nganang
L'écrivain camerounais Patrice Nganang à Turin en Italie, en juillet 2017.  © AFP/ Leonardo Cendamo

L'écrivain camerounais Patrice Nganang a été arrêté le 6 décembre 2017 par la police à l'aéroport de Douala alors qu’il s'apprêtait à quitter le pays. Son interpellation surprise suscite des inquiétudes.


«Des agents l'attendaient à l'aéroport. Tout ce que je peux vous dire, c'est qu'il a été, aux dernières nouvelles, conduit à Yaoundé où il serait détenu au SED (Secrétariat d'Etat à la Défense, direction de la gendarmerie)», précise à l’AFP une source proche de la police qui s'exprimait sous couvert d'anonymat.

Un écrivain critique
Cette interpellation intervient au lendemain de la publication sur le site de l'hebdomadaire Jeune Afrique d’une tribune très critique envers le président camerounais.

L'auteur reprochait à Paul Biya sa gestion de la crise et la répression dans la zone anglophone, comme le précise l'hebdomadaire qui s'est inquiété jeudi 7 décembre de la «disparition» de l'écrivain.
«C'est un article qui parle des violations des droits de l'Homme qui sont commises là-bas, tout ce qui est infligé à la population. Et j'ai peur pour lui à cause de ça», affirme pour sa part sa femme Nyasha Bakari citée par RFI.

Un auteur primé  
L'écrivain, qui réside aux Etats-Unis, terminait un séjour au Cameroun pendant lequel il s'est notamment rendu dans les régions anglophones (ouest), plongées depuis un an dans une grave crise socio-politique aux accents sécessionnistes.

Patrice Nganang est l'auteur de Temps de chien, prix Marguerite Yourcenar et Grand prix de la littérature d'Afrique noire. Il enseigne la littérature à l'Université de New York.