Les blessures de Jamal a Dura

Plusieurs personnes parmi lesquelles un médecin israélien qui l'a opéré à la main en 1993 affirment que les blessures de Jamal a Dura ne datent pas du 30 septembre 2000... Le père du petit Mohammed jouerait la comédie. Il n'aurait donc pas été opéré à l'aine et au bras droit à l'hopital Shifa de Gaza, et n'aurait pas subit de nouvelles opérations à Amman en Jordanie où il a été transporté le 2 octobre 2000. Ce médecin n'a jamais contacté jamal pour obtenir son autorisation d'enfreindre le secret médical et publier son dossier de 1993, il n'a jamais contacté France 2 pour avoir accès à l'ensemble de notre matériel vidéo, y compris les images tournées à l'hopital Shifa le 1 octobre. En voici une partie:

Les blessures de Jamal a Dura - Ma-Tvideo France2
Tournage Talal Abou Rahmeh. Un medecin decrit les blessures subies par Jamal A Dura, la veille a Netzarim
Mots-clés : hopital gaza jamal a dura shifa Video de charlesenderlin

Autre témoignage: le Docteur Ahmed Ghadeel qui a participé à l'opération qui a sauvé la vie de Jamal a Dura

Jamal a Dura l'operation - Ma-Tvideo France2
Tournage Bureau de Gaza. 1.10.2000. Le docteur Ahmed Ghadeel est un des deux chirurgiens qui ont opere Jamal a Dura le 30 septembre 2000. Le pere de Mohammed a ete tres gravement blesse au carrefour de Netzarim ou son fils a trouve la mort.
Mots-clés : hopital gaza chirurgien jamal a dura shifa Video de charlesenderlin

Publié par cenderlin / Catégories : Al Dura
  • http://victor-perez.blogspot.com Victor PEREZ

    Mr Charles Enderlin,

    Mais quand donc arreterez vous de prendre les lecteurs pour des imbéciles ?

    Le médecin "Palestinien"est il plus qualifié que le médecin Israélien ? Ne peut il mentir comme vous le supposez pour le médecin juif ?

    Mais au delà de cette triste constatation exprimée dans votre blog, quand donc prouverez vous VOTRE bonne FOI?

    Par exemple, en organisant un débat public entre ces deux médecins afin que chacun se fasse une opinion sur votre travail.

    Car n'oubliez JAMAIS, que du débat qui fait rage il n'est sujet que du crédit que l'on peut vous porter ainsi qu'à France 2.

    Et pour le moment, votre conduite nous mène tout droit à une certaine méfiance, voire à une mefiance certaine.

    Cordialement

  • Charles Enderlin

    Il faut le faire! Le chirurgien qui a opéré Jamal a Dura à l'hopital Shifa le 30 septembre 2000 est moins crédible que le chirurgien israélien qui l'a opéré en 1993! Mais, pour monsieur Perez, c'est un palestinien donc... Ce qu'il dit est sujet à caution... Bien entendu, les chirurgiens qui l'ont opéré et soigné à l'hopital militaire d'Amman à plusieurs reprises en octobre 2000 sont des menteurs de meme que les journalistes israéliens qui sont allés lui rendre visite ou le roi Abdallah .. Il faut souligner que le médecin israélien en question n'a jamais contacté Jamal a Dura pour lui demander l'autorisation de lever le secret médical et publier son dossier. Il n'a jamais contacté France 2 pour avoir accès à toutes les images tournées le 1 octobre à l'hopital Shifa. Visiblement, pour lui le secret médical n'existe pas lorsqu'il s'agit d'un palestinien.

  • Anonyme

    Bravo, continuez cet indispensable travail pour la verité. Les faits vous donneront toujours raison contre les mensonges et les calomnies.Courage.

  • emile

    Le CRIF annonce que Patrick de Carolis a accepté la mise en place d'une commission d'enquête indépendante sur l'affaire Al Dura présidée par Patrick Gaubert, président de la LICRA. Quelle est votre réaction?

  • Charles Enderlin

    Je suis pour, des deux mains.

  • http://victor-perez.blogspot.com Victor PEREZ

    Mr Enderlin,

    Selon l'agence de presse Metula News Agency, Jamal Dura aurait quitté le territoire sous administration israélienne pour la Jordanie le 04/10/2000 (voir le procès verbal de la police des frontières des entrées et des sorties du territoire).

    Pouvez vous m'expliquer comment Jamal aurait pu être soigné et opéré le 02/10/2000 au sein de l'hopital jordanien alors qu'il n'y était pas encore ?

    Peut-on alors redouter que là encore il s'agit d'une mise en scène ?

    A vous lire.

    Cordialement

  • Charles Enderlin

    Visiblement quelqu'un à la police des frontières a enregistré son passage après coup. Il a été transporté à Amman en ambulance par l'ambassadeur de JordanieJama'a Al Abaadi en personne. Demandez lui... Son passage au pont Allenby a été coordonné par les Jordaniens directement avec la présidence du conseil à Jérusalem alors que Jamal, blessé, n'a pas été enregistré coté israélien. Les formalités administratives ont été réglées après Rosh Ha Shana CAR PENDANT LA FETE, LA FRONTIERE ETAIT FERMEE. ELLE N'A ETE OUVERTE QUE POUR LAISSER PASSER L'AMBASSADEUR DE JORDANIE et certaines personnes disposant d'une autorisation.  La Mena sait tout cela et, une fois de plus travesti la vérité. 

  • http://victor-perez.blogspot.com Victor PEREZ

    Mr Enderlin,

    Je constate que vous n'avez pas répondu à mon dernier message qui vous demandait la diffusion du rapport médical du 2/10/2000 concernant les 3 opérations subies par Jamal Dura.

    Vous avez l'occasion, par ce fait, de faire taire définitivement la mena.

    La saisirez vous ou concéderez que tout cela n'est qu'une machination anti-israélienne ?

    Selon votre réponse à ce post j'en tirerai les conclusions.

    Cordialement

  • Charles Enderlin

    Tout ce dont nous disposons sera remis aux experts de la commission Gaubert.

  • Nicolas Krebs

    Monsieur Perez,

    Puisqu'apparement vous ne lisez pas votre propre site web, je me permets de répeter ici ma question posée dans victor-perez.blogspot.com... :

    Que pensez vous du soutien de Richard Landes à la théorie d'Eurabia? (cf. http://www.google.com/search?q=R... et en particulier http://www.theaugeanstables.com/... )

    P.S.: les commentaires de ce site web sont classés par ordre antichronologique, ce qui ne me parait pas très pratique pour leur lecture.

  • Charles Enderlin

    Je suggère à Richard Landes de se consacrer à sa spécialité: l'histoire médiévale. Pour le reste je n'ai aucun commentaire à faire sur ses théories fumeuses.

    C.