Eclairage

Tunisie,  Afrique

Climatisation: la Tunisie à la limite de sa consommation électrique

Par Pierre Magnan@GeopolisAfrique | Publié le 11/08/2017 à 09H24

Consommation électrique due aux climatiseurs
L'EDF tunisienne (STEG) met en garde contre les risques pesant sur le réseau électrique en raison de l'utilisation massive de climatiseurs pendant les fortes chaleurs. © STEG

«Attention au black-out : Sommes-nous devenus otages de la climatisation ?» titre le site tunisien Webdo… La chaleur est en effet synonyme de surconsommation électrique en Tunisie. Au point que le pdg de l’EDF local, la STEG (société tunisienne de l’Electricité et du Gaz) a lancé un appel à ses clients pour «rationaliser» la consommation. Notamment celle des climatiseurs.

«Mercredi 8 août 2017, nous avons enregistré un pic de consommation d’électricité de 3965 MW. Le seuil fatidique étant estimé à 4000 MW », a alerté le PDG de la STEG en donnant des recommandations aux citoyens:  n’allumer les climatiseurs que dans les endroits où cela est strictement nécessaire, ajuster leur température à 26°C. Mais aussi de reporter toute utilisation des machines à laver ou autres appareils électriques en dehors des heures de pointe allant de 11 à 15h.

Si en France les pics de consommation électrique ont lieu l'hiver. En Tunisie, ils ont lieu, depuis 1996, l'été... en raison de la climatisation. Pour l’été 2017, le PDG de la STEG a précisé que ce pic serait de l’ordre de 3900 mégawatts contre 3030 mégawatts l’été 2010. Cette hausse est due essentiellement à la forte utilisation de la climatisation qui accapare, à elle seule, le tiers de la capacité nationale installée, soit l’équivalent de 1.200 mégawatts et pourrait même atteindre 2000 mégawatts.

Gestion consommation électrique
Conseils sur l'utilisation des appareils ménagers en cas de pic de consommation électrique. Le site de l'EDF tunisien (STEG) conseille lors des fortes chaleurs entraînant une utilisation massive des climatiseurs de ne pas utiliser les autres appareils ménagers.   © STEG


Quatre fois plus de climatiseurs
Une étude de la STEG démontre que le nombre de climatiseurs en Tunisie a presque quadruplé, entre 2009 et 2013, passant de 400 mille à près de 1,5 million d'unités. «D'après les projections réalisées dans le cadre de cette enquête, si l'installation de climatiseurs se poursuit en Tunisie, au rythme enregistré, durant les quatre dernières années, le taux de familles disposant de climatiseurs atteindra les 70% à l'horizon 2020», notail le Huffingtonpost.

Températures en Tunisie 10 août 2017

Températures en Tunisie le 10 août 2017 © Meteo France



Les pointes de consommation obligent à de lourds investissements pour assurer la pérénité des réseaux, d'où les campagnes publiques pour discipliner la consommation pendant les périodes les plus tendues. Mais la tendance reste à une hausse du taux d'équipement en climatiseurs dans un pays qui peut connaître des températures record en été.

En Tunisie, comme ailleurs dans le monde, le besoin d’échapper à une trop forte canicule se généralise. Et le pays est pourtant loin du taux d’équipement des Etats-Unis en air conditionné, où le taux est pratiquement de 100%, avec certes des conséquences négatives sur l'environnement mais des conséquences positives sur la santé.

Selon des hypothèses basses d’accroissement des revenus (des pays en développement), la proportion des ménages avec la climatisation va passer dans ces pays de 13 % aujourd’hui à plus de 70 % d’ici à la fin du siècle. «En conséquence, un scientifique américain, Stan Cox, estime que la consommation d’énergie relative a la climatisation va décupler d’ici à 2050», rappelait La Croix avant la Cop21.