Clap

Société,  Gambie

Concours international de robotique: pas de visa américain pour des élèves Gambiens

Par Eléonore Abou Ez avec AFP@GeopolisAfrique | Publié le 06/07/2017 à 12H29

Les élèves Gambiens leur instructeur
Les élèves Gambiens et leur instructeur  © Capture d'écran du site FIRST global Challenge

Un groupe de cinq élèves gambiens invités à un concours international de robotique aux Etats-Unis s'est vu refuser les visas d'entrée sur le sol américain. Depuis l'arrivée au pouvoir du président Donald Trump, Washington applique une politique d'accès à son territoire plus restrictive.


«Ce serait vraiment triste si nous ne pouvions pas aller aux Etats-Unis pour montrer les robots que nous avons nous-mêmes construits», a déclaré Fatoumata Ceesay à l’AFP.
Cette jeune fille de 17 ans fait partie du groupe de jeunes Gambiens qui participe au concours international FIRST Global Challenge qui a lieu à Washington. Selon elle, l'équipe a consacré «six à sept heures par jour à la construction des robots».
 
Pas de visas et pas de commentaires
Le groupe gambien composé de cinq élèves et d’un instructeur n’a pas obtenu de visa d’entrée aux Etats-Unis. On ignore d’ailleurs les raisons de ce refus. Sollicitée par l'AFP, l'ambassade américaine à Banjul n'a pas souhaité faire de commentaires. De jeunes élèves afghanes ont vécu la même mésaventure, une semaine auparavant, comme le rapporte le magazine américain Forbes.
 
L’option… Skype
Le groupe ne baisse pas les bras pour autant. Il compte bien présenter une nouvelle demande de visas. En cas de refus définitif, l'équipe a l’intention d’expédier ses robots et suivre la compétition via Skype.

Le concours auquel participent des jeunes élèves de près de 160 pays est destiné à promouvoir l'ingénierie et la technologie dans les écoles du monde entier. 

Depuis l'arrivée au pouvoir du président Donald Trump, les Etats-Unis appliquent une politique d'accès à leur territoire plus restrictive. En mars 2017, tous les Africains qui devait participer à l'African Global Economic and Development Summit, une conférence commerciale en Californie, se sont vu refuser le visa, selon les organisateurs. Ainsi, le sommet consacré à l'Afrique s'est déroulé sans les Africains...