LA PHOTO. RDC: Jean-Pierre Bemba condamné à 18 ans de prison par la CPI

Par Laurent Ribadeau Dumas | Publié le 22/06/2016 à 11H59, mis à jour le 22/06/2016 à 12H16

La Cour pénale internationale (CPI) a condamné le 21 juin 2016 à La Haye (Pays-Bas) l'ancien vice-président de la RDC Jean-Pierre Bemba à 18 années de prison pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité. Il s'agit de la peine la plus lourde prononcée par cette juridiction, fondée en 2002 pour juger les pires crimes commis à travers le monde.

  • Jean-Pierre Bemba à Cour pénale internationale à La Haye 21 juin 2016
    Jean-Pierre Bemba à la Cour pénale internationale à La Haye le 21 juin 2016

    Pour les observateurs, la peine de 18 ans infligée à Jean-Pierre Bemba est une décision «historique». Riche homme d'affaires devenu chef de guerre, Jean-Pierre Bemba, 53 ans, est jugé responsable de la vague de meurtres et de viols commis par sa milice, le Mouvement de libération du Congo (MLC), en Centrafrique entre octobre 2002 et mars 2003. Décrivant les violences, menaces, viols, meurtres et traumatismes vécus par des familles entières, la juge Sylvia Steiner a souligné la «cruauté particulière» de ces crimes contre des victimes «particulièrement vulnérables». En cinq mois, quelque 1500 hommes du MLC ont tué, pillé et violé en Centrafrique, où ils s'étaient rendus pour soutenir le président Ange-Félix Patassé face à une tentative de coup d'Etat menée par le général François Bozizé. «L'échec de M. Bemba à prendre des mesures avait délibérément pour objectif d'encourager ces attaques menées contre la population civile», a estimé Mme Steiner. La chambre ne lui a trouvé «aucune circonstance atténuante». © REUTERS - Michael Kooren