Et pendant ce temps...

Société,  Maroc,  Afrique

Coupe du monde 2018: le Maroc, «victime du VAR», sort avec «dignité et fierté»

Par Géopolis@GeopolisAfrique | Publié le 26/06/2018 à 13H56, mis à jour le 26/06/2018 à 13H56

Lions l'Atlas
La presse marocaine fustige l'arbitrage vidéo © ATTILA KISBENEDEK / AFP

Pour la presse marocaine, les Lions de l’Atlas «pouvaient mieux faire», auraient dû mieux faire. Leur dernière rencontre contre l’Espagne (2-2) les réconforte dans leurs regrets d’un Mondial raté… à cause du VAR (Arbitrage assisté par vidéo).


«Les Lions de l'Atlas ont sauvé l'honneur ce soir (25 juin 2018, NDLR) à Kaliningrad, en marquant deux buts lors de leur rencontre avec l’Espagne et en encaissant deux autres. Bien qu'éliminée de la compétition dès sa défaite contre le Portugal, l’équipe nationale a présenté l’une de ses prestations les plus historiques, se distinguant par une défense en acier et une remarquable contre-attaque», se réconforte Ya Biladi pour qui les Lions de l’Atlas «quittent le Mondial avec dignité et fierté».


Acharnement de la vidéo
Même lecture pour le 360: «Le Maroc peut nourrir des regrets après sa Coupe du monde 2018 en demi-teinte. D’un côté, les Lions ont été valeureux et ont démontré des aptitudes sensationnelles notamment lors de leur dernier match contre l’Espagne, ce soir. Mais leur match raté contre l'Iran, le manque d'efficacité et l'acharnement de la VAR ont mené à leur élimination», se désole 360 Sport.


«Les Espagnols marquent un but très contesté vers la fin de la partie car il a fallu l’intervention de la vidéo pour le faire valider après un hors-jeu. Décidément les Marocains ont de quoi en vouloir à ce système de VAR...», s’indigne Bladi.

Les internautes marocains, eux aussi, ne décolèrent pas contre l'arbitrage vidéo.