Clap

Syrie,  Irak,  Moyen-Orient

Daech met en circulation sa propre monnaie, le dinar

Par Eléonore Abou Ez@GeopolisAfrique | Publié le 23/06/2015 à 18H00, mis à jour le 23/06/2015 à 18H00

Capture écran tweet d'un partisan Daech montrant monnaie
Capture d'écran du tweet d'un partisan de Daech montrant la monnaie frappée par l'organisation. © Capture d'écran

Le groupe Etat islamique vient de mettre en circulation sa propre monnaie, le dinar islamique. Des pièces en or, en argent et cuivre utilisables dans le territoire qu'il contrôle en Syrie et en Irak.

Les premières photos de cette monnaie circulent sur les réseaux sociaux. Aucun billet mais des pièces sonnantes et trébuchantes comme au bon vieux temps. Des pièces en or, argent et bronze sur lesquelles figurent les inscriptions «l’Etat islamique»  et «le califat»  ainsi que le poids et la valeur de la monnaie.

Dans un communiqué publié en novembre 2014, Daech avait affirmé que cette monnaie visait à remplacer «le système monétaire tyrannique imposé aux musulmans» et à les libérer du «mercantilisme et de l'oppression économique satanique». Autrement dit s’affranchir du dollar américain, une devise de référence dans les transactions commerciales au Proche-Orient.


#عملة_الدولة_الإسلامية اغلى عملة في العالم مل واحد دينار ب130$ انتظروا انهيار الاقتصاد العالمي pic.twitter.com/9Mrcbu2YKy
Traduction du tweet: «Un dinar vaut 130 dollars. Attendez de voir l'effondrement de l'économie mondiale.»

Un symbole?
L’Etat islamique, qui rejette la notion de frontières et n’a pas de véritables institutions, tente de s’imposer comme une entité musulmane légitime avec un hymne, un drapeau, une armée et maintenant une monnaie.

Cette nouvelle démarche est purement symbolique et s’adresse avant tout aux partisans de l’organisation qui ont présenté fièrement leur devise comme «la monnaie la plus forte au monde». Un dinar vaudrait, selon eux, 130 dollars.