Portrait

Dany Cohn-Bendit, le départ d'un dinosaure européen et son message électronique

Par Dominique Voegele@GeopolisAfrique | Publié le 07/04/2014 à 15H52, mis à jour le 07/04/2014 à 15H52

Dany Cohn-Bendit
Le tribun à la tribune © European Union 2013-EP

Certains noms ne vous seront pas inconnus, d’autres n’éveilleront sans doute rien en vous. Ils ne sont pas tous français, après tout ce Parlement est européen ! Une rapide fiche signalétique, un court portrait pas toujours totalement objectif et surtout trois questions : 1. Avez-vous l’impression d’être écouté, influent ? 2. Quelle est votre plus belle réussite ? 3. Votre plus beau flop ?

Daniel COHN-Bendit

groupe des verts/Alliance libre européenne
Vice -président
France Europe Ecologie

Né le 4 avril 1945, Montauban

Il n’est pas capable de faire comme tout le monde. Et ce n’est pas forcement un reproche. Cela fait des semaines que je tannais ses collaborateurs (et collaboratrices) pour faire son portrait et obtenir ses réponses à mes 3 questions. Il va faire mieux et offre à tous ceux qui le désire un E-book de 200 pages s’il vous plait. Avec du texte, des dessins, des photos, des vidéos. La totale, quoi. Et c’est à l’image du personnage. Un brin mégalo, peut-être, mais un vrai européen, convaincu, flamboyant, un rien baroque. Qui confond parfois Strasbourg avec une république du Caucase, tant ce fédéraliste en principe décentralisateur est attaché au centralisme bruxellois. Mais Dany Cohn-Bendit n’est pas homme à fuir la contradiction, ses contradictions. L’ancien rouge de mai 1968 prône pour les verts français et européens une vraie coopération avec les autres forces pro européennes. Et avec François Bayrou par exemple, il y a quelques années menait projet commun…Cet agité version 68 défend l’idée que les barricades entre nations peuvent et doivent tomber, que la vraie démarche politique consiste à travailler avec l’autre quand il est euro et démo-compatible, bien entendu.
Une position originale, soutenue par un verbe haut, talentueux et bilingue. Le Parlement européen, c’est un fait, va perdre un sacré tribun et hélas un peu de visibilité politique. Même si Dany tournait parfois à l’icône dont les rédacteurs en chef ne pouvaient se passer. Et Dany, c’est un amoureux du mot, des caméras et des micros. Même si de temps en temps, perçait une forme de lassitude ou d’agacement par rapport aux très, trop nombreuses sollicitations dont il faisait l’objet. Il quitte donc l’arène européenne, va se consacrer au foot, à un peu de journalisme, son pêché mignon mais pas franchement avoué. Il nous laisse avec ces 200 pages électroniques avec, dès l’ouverture, une présentation en situation comme nous les commettons nous autres les journalistes de télé. Mais passons sur le côté un peu cabot du personnage, c’est un vrai européen qui prend sa retraite.
Mais si l’Europe, et elle n’en prend pas le chemin, venait à ne pas se construire selon ses espoirs, gageons que le diable pourrait bien ressurgir de sa boite.
 
Et voilà je vous redonne le lien qui vous amènera directement à son E-book. c'est super bien fait et puis, rassurez-vous, 200 pages certes,mais il a même pensé à une table des matières…
 
http://cohn-bendit.eu/ebook-2014/