Clap

Culture,  Afrique

Diffuser un visage positif de l'Afrique, le pari du site Happy in Africa!

Par Chloe Berthod@GeopolisAfrique | Publié le 03/09/2017 à 09H23

Page d’accueil site d'information en ligne Happy in Africa
Page d’accueil du site d'information Happy in Africa! 

Lancé en mars 2017, le site Happy in Africa! fait le pari de diffuser une information «positive et inspirante» du continent, au-delà des clichés et des «nouvelles négatives». Francophone, la plateforme, dont le siège se trouve à Dakar, devrait dès 2018 développer une version anglaise.


«Happy in Africa ! est une tribune de partage (...) à la découverte des personnes inspirantes et innovatrices qui construisent l’Afrique d’aujourd’hui et de demain», promet au lecteur l’équipe de rédaction du tout jeune site d’information. Sa fondatrice, Mélanie Daigle, une Canadienne passée par le Burkina Faso, explique au Monde se sentir «fatiguée d’expliquer pourquoi (elle) aime vivre en Afrique» et vouloir «contrer l’image négative» qu’on a souvent du continent.

Tous les jours la plateforme, qui se présente comme «le site #1 des bonnes nouvelles sur l’Afrique» publie du contenu réparti en quatre rubriques: business, société, Culture&style ainsi que voyages. Les informations sont pour le moment essentiellement reprises d’agences et de médias en ligne, mais Happy in Africa! est à la recherche de ses «ambassadeurs», des collaborateurs volontaires «désireux de rédiger du contenu inspirant». Une rubrique leur est à ce titre entièrement consacrée.

Le public visé est jeune, urbain et cultivé et le site assume une vision panafricaine ouverte à tous. «Nous sommes d’humbles citoyens des quatre coins du monde partageant une passion commune, l’Afrique», précise d’ailleurs la page aux internautes.

Une ligne éditoriale heureuse et militante
Pas la peine donc d’y chercher des informations sur les élections au Kenya, les éboulements en Sierra Léone ou la lutte contre Boko Haram. Ici, les articles s’intéressent à ce qui marche: «Les 35 jeunes qui font bouger l’Afrique francophone», «Top 5 des adresses trendy et arty à Dakar», «La jeunesse euro-africaine propose des solutions aux dirigeants» sont tout autant d’exemples d’un optimisme assumé.

Encart publicitaire
Encart publicitaire destiné aux annonceurs sur Happy in Africa ! 

Et ça fonctionne. Six mois après sa création, la page Facebook du site affichait au 1er septembre 2017 près de 500.000 likes et le compte Twitter (moins populaire sur le continent) plus de 2100 abonnés. Le Monde rapporte même le chiffre de 2,5 millions de visiteurs uniques par mois sur le site web. Signe que la promesse d’un regard nouveau sur l’Afrique qui réussit répond à un besoin de ses lecteurs. Une manne potentielle pour les annonceurs que la plateforme souhaite attirer. «Ciblez le marché Africain», affichent clairement les encarts destinés à la publicité.

Autre particularité de la plateforme qui se veut interactive, la rubrique réussite. Le lecteur est directement invité à partager avec la communauté une «réussite» sur le continent dont il est au fait. Il est ainsi possible en deux clics d’envoyer un fichier Word, d’ajouter une image et de participer ainsi au «rayonnement de l’Afrique».