Vidéo

Monde,  Danemark,  Europe

Diversité: la vidéo danoise qui fait le buzz

Par Falila Gbadamassi@GeopolisAfrique | Publié le 03/02/2017 à 17H51, mis à jour le 03/02/2017 à 17H51

Capture écran vidéo TV2 All That We Share
Capture d'écran de la vidéo TV2 "All That We Share" © DR/TV2

«Peut-être qu'il y a finalement plus de choses qui nous rassemblent que nous le pensons». C'est le message d'un clip sur la diversité lancé par la chaîne publique danoise TV2. Chaque citoyen du royaume nordique semble l'avoir vu au moins une fois dans sa version originale. Sa version anglaise, en ligne depuis le 27 janvier 2017, totalise près de 34 millions de vue sur Facebook et Youtube.


Alors que l'Amérique de Trump protestait contre le #MuslimBan, une vidéo promotionnelle produite par la chaîne publique danoise TV2 est devenue un symbole du vivre-ensemble. Et elle a conquis la Toile aussi bien au Danemark que dans le monde. 

La version danoise du clip de TV2, rendue publique le 20 janvier 2017, a été vue plus de 5,5 millions de fois. Ce qui signifie, note The Local.dk, que chaque Danois l'a au moins vu une fois. Le pays compte plus de 5,6 millions d'âmes. Même succès à l'international pour l'oeuvre du réalisateur danois Asger Leth. La vidéo, intitulée en anglais «All that we share» (Tout ce que nous partageons), a été visionnée plus de 1,6 millions de fois sur Youtube et un post a fait plus de 32 millions de vues sur Facebook. 

Source : TV2. Mise en ligne le 27 janvier 2017


«Il est facile de mettre les gens dans des boîtes: il y a, nous, et il y a,  eux. Ceux qui gagnent beaucoup et ceux qui s'en sortent à peine. Ceux en qui nous avons confiance et ceux que nous essayons d'éviter. Il y a les nouveaux Danois et ceux qui ont toujours été là». Ce sont les premières phrases du clip. 

Une ode à la diversité
A l'image, des groupes de personnes à l'allure semblable sont disséminés dans des espaces délimités. Puis, apparaît un homme qui explique qu'il va poser une serie de questions et que les personnes concernées par celles-ci devront s'avancer.

«Qui dans cette pièce était le clown de la classe ?», demande-t-il d'abord. Au fur et à mesure des questions, de nouveaux groupes se forment réunissant des personnes qui, a priori, n'ont rien an commun. «Peut-être qu'il y a finalement plus de choses qui nous rassemblent que nous le pensons», conclut le clip. CQFD.