Trois questions à...

Allemagne,  Europe,  Crise de la dette

Economie: l'Allemagne est-elle l'exemple à suivre ?

Par Laurent Ribadeau Dumas@GeopolisAfrique | Publié le 22/11/2011 à 14H59, mis à jour le 15/11/2012 à 16H02

Sabine Lebayon économiste à l'OFCE
Sabine Lebayon, économiste à l'OFCE © OFCE

L’Allemagne est souvent présentée comme un modèle économique. Mais avec un endettement important et une démographie en baisse, ledit modèle n’est-il pas un colosse au pied d’argile ? La réponse de Sabine Lebayon, économiste à l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE).

En 2011, la dette publique allemande devrait augmenter de 25 milliards d’euros en valeur absolue. Cela ne risque-t-il pas de plomber sa croissance?

Effectivement, l’endettement Outre-Rhin va croître en valeur absolue, comme celui des autres pays européens. Mais pour faire des comparaisons au niveau international, on regarde plutôt le ratio dette-PIB (produit intérieur brut), en raison des différences importantes dans chacun des pays. En la matière, l’Allemagne a un niveau d’endettement assez élevé (de l’ordre de 82 %). Mais elle possède une dynamique positive dans la mesure où ce niveau devrait commencer à baisser en 2011 : ce sera le seul pays de la zone euro dans ce cas.

Deux chiffres montrent la différence entre la France et l’Allemagne: en 2011, le déficit public allemand devrait s’élever à 1 % du PIB, selon les données de l’OFCE. Il devrait être de 5,8 % pour l’Hexagone.

Dans le même temps, la baisse de la démographie Outre-Rhin ne risque-t-elle pas de changer la donne ?

A moyen terme, effectivement, le problème démographique risque de peser fortement. Un moindre dynamisme de la population signifie un moindre dynamisme de la consommation et de l'emploi, entraînant ainsi une réduction de la croissance. Mais à court terme, cela entraîne une contraction de la population active et une diminution du nombre de chômeurs. On constate d’ailleurs déjà un manque de main d’œuvre dans certains domaines.

A moyen terme, grosso modo à 10 ans, une diminution démographique risque d’entraîner une baisse des recettes fiscales et une hausse des dépenses sociales. Les Allemands en ont conscience et ont déjà pris des mesures comme le recours à une immigration qualifiée. Ils réfléchissent aussi aux moyens de faciliter le travail des femmes. Mais ils n’en font pas assez. Il faut dire que l’on n’inverse pas facilement des tendances démographiques : on touche là à des problèmes sociologiques, culturels…

L’Allemagne n’est donc pas forcément un modèle pour la France…

Les systèmes des deux pays sont très différents. L’Allemagne est un pays qui a su conserver son industrie, qui exporte beaucoup, qui a une balance commerciale excédentaire. Aujourd’hui, elle dispose d’une situation économique très favorable. Mais un jour ou l’autre, ses problèmes pourraient la rattraper. Les projections montrent ainsi que vers 2045, la population française pourrait dépasser la population allemande.