Clap

Société,  Egypte,  Afrique

Egypte: pour avoir critiqué le Nil, la chanteuse Sherine Abdel Wahab poursuivie

Par Pierre Magnan@GeopolisAfrique | Publié le 17/11/2017 à 14H04

Concert Sherine Abdel Wahab
Concert de Sherine Abdel Wahab à Carthage (Tunisie) en juillet 2017. © Yassine Gaidi / ANADOLU AGENCY

Au pays des Pharaons, on ne plaisante pas avec le Nil. La chanteuse de pop égyptienne Sherine Abdel Wahab est bien placée pour le savoir. Elle a été renvoyée devant la justice pour avoir insinué lors d'un concert à l'étranger que boire l'eau du Nil pouvait être dangereux pour la santé.


Pour avoir, lors d'un concert, mis en cause le symbole national qu'est le Nil, cette chanteuse à succès est accusée d'avoir «nui à l'intérêt général». Résultat: elle devrait passer devant les juges.

Des utilisateurs des réseaux sociaux ont partagé une vidéo d'un concert sur laquelle on voit un fan demander à la star de chanter: «Avez-vous bu l'eau du Nil?», l'un de ses succès. «Tu attraperais la bilharziose», a-t-elle répondu, en référence à une maladie provoquée par des vers parasites présents dans certaines eaux douces et contre laquelle les autorités égyptiennes se battent depuis des années. «Bois de l'Evian, c'est mieux!», a-t-elle plaisanté. 


Hélas, en Egypte, «don du Nil», selon la définition qu'en fit l'historien grec Hérodote, on ne plaisante pas avec le fleuve sacré. Pour se justifier, l'artiste a expliqué que le concert en question avait eu lieu il y a plus d'un an et elle a mis en avant sur les réseaux sociaux son amour inconditionnel pour l'Egypte, sa patrie, rien n'y a fait.

Compte twitter Sherine Abdel Wahab
Sherine Abdel Wahab compte plus de quatre millions de followers. Sur son compte, elle s'est sentie obligée de présenter des excuses pour ses propos sur l'eau du Nil. © DR
 
Dans le pays du président Sissi, il n’est pas bon de moquer l’Egypte. Pour preuve, le syndicat des musiciens, peu connu pour son ouverture d'esprit, a annoncé qu'il interdirait à la chanteuse de se produire sur scène en Egypte. Et d'expliquer dans un communiqué que ses commentaires ont tourné en dérision «de façon injustifiée notre chère Egypte». Le syndicat a récemment interdit aux interprètes féminines de porter des «tenues révélatrices» sur scène et au groupe pop libanais Mashrou Leila de se produire après que les fans ont brandi des drapeaux arc-en-ciel pendant un concert.

Il faut dire que le gouvernement vient de lancer une grande campagne pour mieux gérer les eaux du Nil. Une nouvelle loi promet des peines de prison «en cas de pollution du Nil et en cas de gaspillage d’eau potable à travers une consommation irrationnelle». Le responsable au ministere de l’Irrigation prévient: «La loi sera appliquée rigoureusement et l’on ne permettra à quiconque de la contrevenir. La sécurité de l’eau relève de la sécurité nationale.» Par ailleurs, le gouvernement fait tout pour relancer le tourisme et avait investi des millions de dollars pour éradiquer la bilharziose en 2016.

Sherine Abdel Wahab était régulièrement en tête du hit-parade égyptien avant d'annoncer en 2016 qu'elle mettait fin à sa carrière. Elle est depuis revenue sur sa décision. Elle a été l'un des juges de la version arabe de The Voice. Aujourd’hui, c’est elle qui va passer devant les juges. Le 23 décembre prochain.