Eclairage

Monde

Emergence des villes sur la mer, nouvelle frontière des urbanistes

Par Michel Lachkar@GeopolisFTV | Publié le 10/01/2016 à 15H42

Marina Dubaï gagnée sur mer
Marina de Dubaï, gagnée sur la mer. © AFP/Calles Montes

Face à la montée des eaux et à la pression urbaine, le XXIe siècle verra l'émergence de villes sur la mer. Les projets se multiplient de Dubaï à Lagos et de Monaco aux Maldives. Un peu partout, des villes saturées gagnent sur l'océan. Pour loger 9 milliards d’habitants à l’horizon 2050, notre planète de rechange, c'est l'océan.


En 2050, 70% de la population mondiale vivra dans des villes situées en bord de mer. Pour loger 3 milliards de terriens supplémentaires, et les futurs réfugiés climatiques, l'idée de construire des villes sur la mer fait son chemin. 

Aux Maldives
Hulhumale est une île artificielle gagnée sur la mer, construite à 2 mètres au-dessus de l'eau. Ce nouveau quartier de 180 hectares s’appuie sur la fusion et l'extension de deux îlots. Il pourra accueillir 150.000 personnes, mais n'est pas à l'abri de la montée des eaux qui menace l'archipel.

Î artificielle Maldives construite près capitale Malé

Île artificielle des Maldives construite près de la capitale Malé. © AFP/ Amal Jayasinghe


A Monaco
Coincée sur un caillou de 2 km², Monaco continue de s'étendre sur la mer avec un nouveau projet urbain de deux milliard d'euros, dont la moitié sert à la construction d'une armature formée de 18 caissons de béton et d'un remblai sous-marin de six hectares. Fin des travaux prévus en 2022. le projet a été déplacé pour préserver une réserve naturelle. 
Monaco nouveau projet urbain gagné sur mer
Monaco : nouveau projet urbain gagné sur la mer © principauté de Monaco

Eko Atlantic à Lagos
Dans la lagune de la capitale Nigériane, un ville de 250.000 habitants est sur le point de surgir sur une île artificielle de 9 km² gagnés sur la mer. Un nouveau Dubaï, appelé à devenir le nouveau centre d'affaires de l'Afrique de l'Ouest. Face aux vagues de l'Atlantique, cette île a d'abord été pensée comme un barrage pour protéger de l'érosion la ville la plus peuplée d'Afrique.

Des brises lames constitués de blocs de béton s'élèveront au-dessus de la mer, absorberont l'énergie des vagues. Eko Atlantic doit résister au moins deux siècles aux plus fortes tempêtes. Seront construits de luxueux appartements, des centres commerciaux et des bureaux où travailleront 150.000 personnes. Rappelons qu'un habitant sur deux de la capitale nigériane vit toujours dans des bidonvilles
Lagune Lagos où î artificielle 9 km² est en construction

Lagune de Lagos où une île artificielle de 9 km² doit accueillir un nouveau quartier d'affaires. © AFP/Akintunde Akinleye


Ville flottante
Une ville géante faisant le tour du monde, c'est le projet d'une entreprise de Floride, qui veut construire un bateau gigantesque de 50.000 habitants, 20.000 membres d'équipage et autres travailleurs permanents. Accueillant des hôpitaux, des écoles et un petit aéroport.

Cette ville flottante de 25 étages et de 1,6 km de long ferait le tour du monde en permanence, échappant à l'impôt dans les eaux internationales, jetant l'ancre de temps en temps au large des grandes villes.
Renversement de perspective, avec ces habitations flottantes, nul besoin de pomper l'eau et de renforcer les digues.
Projet ville flottante pouvant accueillir 50.000 personnes

Projet de ville flottante pouvant accueillir 40.000 personnes. © Freedom chip



Présidentielle américaine

Recevez notre newsletter consacrée aux élections américaines 2016