Vidéo

Inde,  Asie-Pacifique

En Inde, les nationalistes de Modi remportent les élections

Par Jacques Deveaux@GeopolisAfrique | Publié le 16/05/2014 à 14H22, mis à jour le 16/05/2014 à 14H53

La victoire est sans appel. Le BJP obtient selon les premières estimations la majorité absolue au Parlement. Narendra Modi, son leader controversé, va accéder au pouvoir.

Le Barhatiya Janata Party (BJP) arrive enfin au sommet, et de belle manière. Depuis trente ans, aucun parti n'avait une majorité suffisante pour gouverner seul. «C'est le début d'une nouvelle ère», a lancé dès les résultats connus un de ses leaders. Narendra Modi a monopolisé la campagne, promis monts et merveilles, selon ses adversaires. Il a surtout promis un réveil économique, à l'image de ce qu'il a réussi à faire dans l'Etat du Gujarat. Depuis 2001, le PIB y a été multiplié par trois.
Cliquez ici pour lire le portrait de Narendra Modi.

 


Les électeurs ne sont visiblement pas inquiets du nationalisme exacerbé du BJP. Il est vrai que Modi a pris soin de gommer son passé de leader extrémiste. Les émeutes de 2002 dans le Gujarat semblent loin. A l'époque, il avait été accusé d'avoir laissé faire ces pogroms anti-musulmans qui ont tué 1000 personnes.
Cliquez ici pour lire l'article sur les violences inter-religieuses du Gujarat.    
Ces élections marquent aussi l'échec du parti du Congrès et surtout de la famille Gandhi. Rahul Gandhi dirigeait sa première campagne jugée terne. Du coup, on le voit mal succéder à sa mère à la tête du parti du Congrès.