Et pendant ce temps...

Culture,  Tunisie,  Mauritanie,  Maroc,  Algérie,  Afrique

Gastronomie: et le meilleur couscous au monde… est tunisien !

Par Géopolis@GeopolisAfrique | Publié le 02/10/2018 à 14H06, mis à jour le 02/10/2018 à 14H06

Couscous tunisien
Plat de couscous présenté dans un restaurant tunisien. © FETHI BELAID / AFP

La Tunisie a été élue championne du monde du couscous à la 21e édition du concours international Couscous Fest, qui s’est déroulée San Vito Lo Capo en Sicile, du 21 au 30 septembre 2018.


On connaît désormais la réponse à la question qui passionne l’Afrique du Nord: quel est le meilleur couscous au monde? Il est tunisien, ont décidé les membres du jury du concours Couscous Fest. Un prix qui donnera des grains (de semoule) aux voisins à l’est de Carthage (Algérie, Maroc) à moudre. Le sujet, tant politique que culturel, est très sensible. Les trois pays de l’Afrique du Nord se disputant en permanence l’antériorité et la qualité supérieure de leur plat national.
 
En Sicile, à San Vito lo Capo (nord-ouest), se tient chaque année, au mois de septembre, le festival du Couscous (lien en italien), avec pour slogan «Faites du couscous, pas la guerre». Le jury a été séduit par «l’originalité avec laquelle les chefs tunisiens ont interprété ce plat millénaire». La presse tunisienne, enthousiaste, rappelle que la «Team Tunisia», a déjà raflé cinq fois le prix par le passé.

 
Graines de la discorde
En septembre 2016, l'annonce par l'Algérie de son intention de faire inscrire le raï (genre musical) et son couscous au patrimoine culturel immatériel de l'Unesco avait suscité l'ire du voisin marocain, grand rival politique, diplomatique et culturel. Depuis, les trois pays nord-africains ont convenu de faire candidature commune pour inscrire le fameux plat millénaire au patrimoine de l’humanité.

 
Plat du pauvre
A l’origine, le couscous était un plat du pauvre. De la semoule de blé dur, quelques légumes et un morceau de viande s'il y en avait. Désormais, le couscous peut regorger de viandes, ou de poissons, et crouler sous une abondante garniture de légumes. Fort de son histoire et de ses ressources naturelles respectives, chaque pays (Algérie, Maroc, Tunisie et Mauritanie) y a adapté son couscous. La base commune est toujours faite de semoule de blé dur, avec comme légumes des courgettes, carottes, oignons, navets et pois chiches. En cliquant sur ce lien de Géopolis, vous aurez droit à une recette facile et savoureuse. On vous laisse deviner son origine…