Clap

Politique,  Guinée Equatoriale,  Afrique

Guinée Equatoriale: le parti au pouvoir remporte les élections à... 99 %

Par Géopolis (avec afp)@GeopolisAfrique | Publié le 18/11/2017 à 12H40, mis à jour le 18/11/2017 à 12H47

Une affiche électorale président Teodoro Obiang Nguema
Une affiche électorale du président Teodoro Obiang Nguema, du Parti démocratique de Guinée Equatoriale (PDGE), dans une rue vide de Malabo lors de la présidentielle en avril 2016. © STRINGER / AFP

Le parti démocratique de Guinée Equatoriale (PDGE), au pouvoir depuis près de quarante ans, a remporté sans surprise les élections législatives, sénatoriales et municipales du 12 novembre 2017.

 
«Je remercie le peuple de Guinée Equatoriale pour sa maturité politique et l'ordre qui a régné durant le vote (…) Aucune protestation des résultats ni revendication n'a été enregistrée», a déclaré le président de la Commission électorale nationale et ministre de l'Intérieur, Clemente Engonga Nguema Onguene, lors de l’annonce des résultats officiels.
 
Un seul député pour l’opposition
Le PDGE, le parti au pouvoir en Guinée Equatoriale, et ses alliés obtiennent la totalité des 75 sièges de sénateurs et raflent toutes les mairies du pays.
Ils remportent également 99 des 100 sièges de la Chambre des députés.

L’opposition obtient pour sa part un unique siège avec l’élection d’un député membre du parti Citoyens pour l'innovation (CI) dans la circonscription de la capitale Malabo. Le CI, dont c'était la première participation à une élection et qui espérait faire une entrée remarquée au Parlement, obtient par ailleurs un unique conseiller municipal, également à Malabo.
 
Quelque 300.000 électeurs équato-guinéens étaient appelés à voter dans ce pays dirigé sans partage depuis 1979 par le président Teodoro Obiang Nguema, 74 ans. 
La participation à ces élections a dépassé les 80% selon la Commission électorale.