Retour sur...

Europe,  Europes,  Les enjeux

Il y a 65 ans naissait la construction européenne, un espoir malmené aujourd'hui

Par Dominique Voegele@GeopolisAfrique | Publié le 08/05/2015 à 10H44, mis à jour le 08/05/2015 à 10H44

Jean Monnet Robert Schuman
Tout sourire, les deux pères fondateurs de l'Europe © Communautée européennes 1950-1959

On ne va pas refaire l’histoire mais simplement s’interroger ; 65 ans après, que reste-t-il de l’esprit du 9 mai 1950, de l’espoir crée par ceux que l’on a appelé les Pères Fondateurs de l’Europe, Robert Schuman et Jean Monnet ?

Si Robert Schuman, ce chrétien démocrate né aux confins des frontières françaises, allemandes et luxembourgeoises a été la voix de cette construction unique en son genre, Jean Monnet en aura été sans doute l’inspirateur. Pour la paix, pour le « plus jamais ça », l’horreur, la guerre, unissons nos forces et réunissant nos moyens. Et en ce temps là, les moyens c’étaient le charbon et l’acier. Déjà d’ailleurs en 1926, certains précurseurs montaient le Cartel de l’acier entre patrons allemands,français, belges, luxembourgeois et…Sarrois.
Hélas la folie des hommes détruira tout sur son passage, sauf cette idée de paix qui présidera à la fameuse déclaration de Robert Schuman un certain jour de juin à Paris.
Aujourd’hui, 65 ans après, retour en arrière mais aussi réflexion à haute voix en compagnie de Jean-Marie Cavada, député européen et président du Mouvement européen-France.

65 ans plus tard que reste-t-il de l'esprit de la déclaration Schuman ?

 Un nouveau combat donc pour cette Europe qui reste à construire. Il y a 65 ans, il y avait sentiment d’urgence car la guerre était encore dans toutes les mémoires, aujourd’hui certains n’hésitent pas à dire, Jean-Claude Juncker le président luxembourgeois de la Commission européenne en tête, que les toutes prochaines années sont celles de la dernière chance pour l’Union européenne.