Clap

Japon,  Asie-Pacifique

Japon: le train le plus cher du monde... 8.500 euros le voyage

Par Pierre Magnan@GeopolisAfrique | Publié le 15/05/2017 à 16H05

Le Shiki-Shima
L'intérieur du Shiki-Shima, le nouveau train de luxe qui circule au Japon © jreast.co.jp

Retenez ce nom: le Shiki-Shima. C’est le nom du train le plus cher du monde. Il roule au Japon et offre les services d’un palace. Confort maximum, espace, cuisine de chef, matériaux luxueux, service de rêve… Le tout à un prix défiant toute concurrence: 8.500 euros le voyage de quatre jours et trois nuits (mais repas inclus) pour découvrir l'île d'Hokkaido au départ de Tokyo.


Le Shiki-Shima (île des quatre saisons en japonais) ne fait pas les choses à moitié. Seules 34 personnes peuvent embarquer dans ce palace sur rail inauguré début mai. Les voyageurs sont accueillis dans 17 compartiments de type maisonnette (de vrais petits appartements de style japonais). Aux deux extrémités du train, des salons panormiques permettent de jouir du paysage.

Les passagers ne sont «pas à l’étroit dans ce train composé de dix voitures, accueillant une quinzaine de suites spacieuses, équipées de matériaux traditionnels japonais rares. Le design du train a été pensé par le célèbre designer Ken Kiyoyuki Okuyama. Les plus luxueuses d’entre elles disposent d’une baignoire en cèdre japonais qui a la caractéristique d’être un bois très parfumé», précise le blog infotourisme .

Le train le plus cher du monde

Entre le luxe des cabines et la beauté des paysages, la cuisine tient une grande place dans cette croisière terrestre. «Une des expériences les plus attendues par les passagers était sans aucun doute la dégustation des menus préparés par le chef étoilé, Katsuhiro Nakamura. Les menus sont en relation avec les régions traversées par le train. Le chef a d’ailleurs pour ambition de faire de ce restaurant un "restaurant trois étoiles sur roues"!», présise le blog spécialisé dans le tourisme.

Mais derrière ce concept de luxe se cache une industrie florissante au japon, celle du ferroviaire. «Ce nouveau service proposé par JR East intervient dans la guerre commerciale que se livrent les compagnies de chemins de fer japonaises, qui célèbrent cette année les trente ans de leur privatisation. En 2013, Kyushu Railway lançait sa croisière ferroviaire Seven Stars, se rapprochant plus du classicisme de l'Orient Express, qui connaît depuis un vif succès. Depuis, les deux rivales JR East et JR West ont dévoilé leurs projets. Après la sortie du Shiki-Shima, c'est maintenant le Twilight Express Mizukaze de JR West qui est attendu », note Le Figaro.


Le concept semble déjà avoir du succès. Ne pas se précipiter donc pour réserver (à partir de 5.500 euros): le train serait plein jusqu'en mars 2018.