Clap

Société,  Ethiopie,  Afrique

L’avocate non-voyante Yetnebersh Nigussie lauréate du «Prix Nobel alternatif»

Par Mohamed Berkani@GeopolisAfrique | Publié le 28/09/2017 à 17H23

Yetnebersh Nigussie
Aveugle à l'âge de 5 ans, elle se bat pour l'intégration des handicapés. © AARON MAASCHO / AFP

L'avocate éthiopienne Yetnebersh Nigussie a remporté le prix Right Livelihood, également connu sous le nom «prix Nobel alternatif». Aveugle depuis l’âge de 5 ans, elle se bat pour l'intégration des handicapés.


«Si je pouvais changer une chose dans le monde, je changerais les mentalités afin que les gens pensent que l'inclusion – et non l'exclusion – est la norme», a déclaré Yetnebersh Nigussie, en recevant mardi 26 septembre 2017 le prix Right Livelihood, également connu sous le nom de «prix Nobel alternatif». Devenue aveugle à l’âge de 5 ans, Yetnebersh Nigussie, qui a grandi dans l’Ethiopie rurale, s’est battue pour poursuivre ses études et devenir avocate. Elle est distinguée pour son travail sur l'intégration des handicapés. 


Le prix Right Livelihood a été créé en 1980 par le Germano-Suédois Jakob von Uexkull, qui fut eurodéputé écologiste, après le refus de la fondation Nobel de créer des prix pour l'environnement et le développement. Pour cette raison, la fondation qui le décerne revendique l'étiquette de «prix Nobel alternatif». La Fondation compte désormais 170 lauréats provenant de 69 pays.


Quatre personnes distinguées
Le prix Right Livelihood a été attribué à l'avocat américain Robert Bilott, ardent défenseur des victimes de la pollution chimique, la journaliste azerbaïdjanaise Khadija Ismayilova pour ses articles d'investigation dénonçant la corruption dans son pays, l'avocat indien Colin Gonsalves, qui défend les droits des plus vulnérables dans son pays, et la militante éthiopienne Yetnebersh Nigussie.


L'avocate éthiopienne a collaboré avec l’ONG Handicap International sur le projet Making It Work, qui plaide pour la prévention et la réponse aux violences faites aux femmes et aux filles handicapées. «Handicap International félicite Yetnebersh pour son engagement et ses succès. Elle est parvenue à faire passer ces questions au premier rang des priorités internationales», s'est réjouie l'ONG.