Vidéo

La fièvre aphteuse touche les élevages en Egypte

Par Catherine Le Brech (avec agences)@GeopolisAfrique | Publié le 24/04/2012 à 10H38, mis à jour le 31/05/2017 à 19H12

Les animaux infectés par fièvre aphteuse ne peuvent plus servir aux labours ni aux récoltes leur
Les animaux infectés par la fièvre aphteuse ne peuvent plus servir aux labours ni aux récoltes et leur lait est impropre à la consommation à cause du risque d'infection (Egypte, avril 2012) . © FTV

Une nouvelle souche du virus de la fièvre aphteuse décime le bétail en Egypte depuis fin février. Plus de 9.000 animaux, essentiellement des veaux, en seraient déjà morts. Une perte pour les éleveurs soumis à de lourdes charges, inquiets de la propagation de la maladie.

La FAO s'inquiète d'une possible flambée de fièvre aphteuse à tout le pays et aussi au reste de l'Afrique du Nord et du Moyen-Orient, faute de mesures de prévention et de vaccins.

Selon l'organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture, 6,3 millions de buffles et autres bovins, ainsi que 7,5 millions de moutons et de chèvres sont considérés à risque en Egypte, d'autant plus qu'il s'agit d'un nouveau type de virus, le SAT2, contre lequel les animaux n'ont pas développé d'immunité.

Selon des estimations officielles, il y aurait plus de 100.000 cas suspects et les plus forts taux d'infection ont été relevés dans des gouvernorats du delta du Nil.

Cette maladie extrêmement contagieuse touche les bovins, buffles, ovins, caprins, porcins et autres bi-ongulés. Elle ne constitue toutefois pas une menace directe pour l'homme.

 

La fièvre aphteuse se propage en Egypte

 

 

AFP, le 13 avril 2012