Clap

Finlande,  Europe

La Finlande prépare la mise en œuvre de son salaire universel

Par Pierre Magnan@GeopolisAfrique | Publié le 08/12/2015 à 15H59, mis à jour le 08/12/2015 à 16H10

Drapeau finlandais
Drapeau finlandais  © VLADIMIR FEDORENKO / RIA NOVOSTI

Le gouvernement finlandais devrait proposer un salaire universel de 800 euros par mois. Le texte pourrait être discuté d’ici novembre 2016. Ce revenu individuel et automatique entraînerait la suppression des autres allocations.


L’idée progresse en Finlande. Nous avions évoqué le projet du gouvernement finlandais en juillet dernier. Depuis, donc, la somme a été précisée. 800 euros, quasiment le double du RSA en France, mais avec la suppression des autres prestations sociales. 

Le projet serait approuvée par 69% des Finlandais, selon un sondage. Pour le Premier ministre, le centriste Juha Sipilä, favorable au projet, ce système «signifierait la simplification des systèmes sociaux». L’idée du revenu universel est en effet loin d’être une idée de gauche. Elle est défendue aussi par des économistes de droite. 

La somme serait attribuée que la personne travaille ou non. Le coût de la mesure serait de 50 milliards par an, mais cette somme ne prend en compte ni les économies faites sur les autres prestations ni les effets induits sur l’économie (productivité, consommation, initiatives individuelles…).

Si les difficultés de la mise en œuvre d'une telle décision ne sont pas politiques, elles seront peut-être économiques. La Finlande connaît en effet une période difficile. Le chômage est à 10% et la croissance a connu des jours meilleurs. L’agence Bloomberg s’interrogeait sur la viabilité de ce salaire universel sachant que la Finlande a une des économies les plus secouées d’Europe. Le pays est en récession depuis 2012 et certains des secteurs qui faisaient la richesse du pays (industrie du papier ou nouvelles technologies comme Nokia) sont en crise. 

Mais la Finlande n'est pas la seule à envisager ce type de revenu, note le site Quartz qui a donné l'information. «Plusieurs villes néerlandaises vont instituer un revenu de base l'année prochaine et la Suisse organise un référendum sur le sujet», précise le site. En Suisse, le projet soumis à votation envisage un «revenu de base inconditionnel» situé à 2.500 FS par mois… loin du salaire médian qui est de 6.200 FS (le FS est à peu près équivalent à l’euro).