LA PHOTO. Afrique du Sud: circoncision traditionnelle, un rituel vénéré par le peuple Xhosa

Par Martin Mateso | Publié le 24/07/2017 à 16H13, mis à jour le 26/07/2017 à 10H50

Les circoncisions rituelles font partie intégrante de la culture du peuple Xhosa. Rares sont les jeunes gens âgés de 18 à 20 ans qui y échappent. Mais ces rites initiatiques s’opèrent parfois dans des conditions hygiéniques rudimentaires. Il y a eu des centaines de morts. Et de jeunes Sud-Africains sont parfois amputés de leurs pénis suite à de graves infections.

  • Un jeune Xhosa au cours d'une cérémonie d'initiation.
    Un jeune Xhosa au cours d'une cérémonie d'initiation.

    Les autorités le reconnaissent volontiers: les circoncisions traditionnelles ratées font des ravages. Depuis 1995, elles ont fait des centaines de victimes dans les écoles d’initiation à travers le pays. Rien qu’en 2017, onze jeunes ont été mutilés par des apprentis-chirurgiens et ont succombé à leurs blessures. Les auteurs de ces crimes se définissent comme «les défenseurs de la tradition». Ils opèrent en secret et sans témoins, avec des lames de rasoir, des ciseaux et des couteaux non-stérilisés. Face à la pression sociale, les autorités sanitaires restent démunies. © Photo AFP/Mujahid Safodien