LA PHOTO. Afrique du Sud: la pêche à la sardine se termine

Par Falila Gbadamassi | Publié le 26/07/2017 à 17H04

Le «sardine run» est un impressionnant phénomène migratoire qui s'observe sur les côtes sud-africaines. Chaque année, cet afflux massif de sardines attire aussi bien les amoureux de la nature que les pêcheurs. Mais quand arrivent les derniers jours de juillet, les prises se font décevantes.

  • Pour ces hommes qui se reposent sur plage d'Amanzimtoti
    Pour ces hommes, qui se reposent sur une plage d'Amanzimtoti,

    la pêche n'a pas été bonne ce 25 juillet 2017. Ils ont tenté d'attraper dans leurs filets les bans de sardines qui apparaissent sur les côtes du KwaZulu-Natal, à l'est de l'Afrique du Sud, en vain. «A partir de mai, explique-t-on sur Southafrica.net (le portail de l'Afrique du Sud sur Internet), des millions de petits poissons brillants font le trajet aller-retour des eaux froides du Cap aux marées plus chaudes de KwaZulu-Natal (...). A la fin de juillet, ils sont partis.» Ces bans, qui donnent lieu à un magnifique spectacle marin connu sous le nom de «sardine run», font «en moyenne 15 mètres de long, 40 kilomètres de large et environ 40 mètres de profondeur». En dehors des hommes qui les attendent tranquillement sur les rivages, les sardines sont suivies par une cohorte de prédateurs aussi bien dans le ciel que dans l'eau.  © REUTERS/Rogan Ward