LA PHOTO. Au Somaliland, la pluie se fait désirer et la famine menace

Par Véronique le Jeune | Publié le 16/12/2017 à 11H48

Au nord-ouest de la Somalie, le Somaliland, territoire autoproclamé indépendant en 1991, mais non reconnu par la communauté internationale, ne peut plus assurer la subsistance de ses 3,5 millions d'habitants. Le pays ne se remet pas du phénomène climatique El Niño, particulièrement sévère en 2015-2016. La sécheresse excessive décime la quasi-totalité du bétail, élément crucial de l'économie.

  • Au centre à l'est Somaliland désert s'étend.
    Au centre et à l'est du Somaliland, le désert s'étend.

    Comme ailleurs dans la Corne de l'Afrique, elle aussi confrontée à la pénurie d'eau, les populations se déplacent pour survivre. Montrées en exemple lors du scrutin présidentiel du 13 novembre 2017, malgré la non-existence officielle du pays, les autorités sont aussi critiquées à l'intérieur des frontières pour avoir laissé la question de la sécheresse et de la disparition du cheptel au deuxième plan et pour ne pas avoir organisé d'aide humanitaire. © Feisal OMAR / REUTERS