LA PHOTO. Burkina Faso: priorité à la limitation des naissances

Par Véronique le Jeune | Publié le 26/05/2018 à 17H13

Au Burkina Faso, pays d'Afrique de l'Ouest de 19,7 millions d'habitants, six personnes sur dix ont moins de 18 ans. Ce qui en fait l'un des pays les plus jeunes du continent et l'un de ceux où le planning familial est devenu un enjeu central. La volonté des autorités vise à faire passer le taux de fécondité de 5,4 enfants par femme à 4 ou 3, alors que la population reste profondément nataliste.

  • Cours pratique sur préservatif féminin dans dispensaire à Nedgo.
    Cours pratique sur le préservatif féminin dans un dispensaire à Nedgo.

    Le gouvernement s'appuie sur des ONG, comme celle de Marie Stopes International, pour faire évoluer les mentalités et convaincre les Burkinabè qu'une grossesse choisie plutôt que subie n'est contraire ni à l'islam (70% des habitants sont musulmans) ni à la féminité. Le message consiste à faire comprendre qu'un espacement entre les naissances permet aux mères et aux enfants d'être en meilleure santé. D'où les encouragements à utiliser des moyens contraceptifs et l'ambition de les rendre accessibles à tous, même dans les régions reculées. © Luc GNAGO / REUTERS