LA PHOTO. Centrafrique: dans le Nord, la nostalgie du sultanat du Dar-el-Kouti

Par Catherine Le Brech | Publié le 29/12/2017 à 15H46

Au nord de la République centrafricaine, à la limite du Tchad et du Soudan, les habitants se réclament de l'ancien sultanat prospère du Dar-el-Kouti de Mohammed Senoussi – marchand d'esclaves devenu sultan à la fin du XIXe siècle – pour asseoir leurs revendications. Dans cette région enclavée de Ndélé, à 600 km au nord de Bangui, la population essentiellement rurale vit dans un grand dénuement.

  • Communauté chrétienne Birao ville région en décembre 2017.
    Communauté chrétienne de Birao, ville de la région, en décembre 2017.

    En cette fin d'année, les habitants se réunissent en attendant des jours meilleurs. «A Birao, l'Etat semble s'être envolé dès l'indépendance, en 1960. Dans cette région isolée, les habitants se sentent abandonnés», dit un vieil homme. Un autre, haut gradé du Front populaire pour la renaissance de la Centrafrique, groupe armé qui se réclame du sultanat du Dar-el-Kouti pour asseoir sa légitimité dans le Nord, déclare: «Nous étions là bien avant les Centrafricains de Bangui.» Après avoir longtemps prôné une sécession de cette partie du pays, il ne réclame plus cependant un retour au sultanat. © ALEXIS HUGUET / AFP