LA PHOTO. Chine: cap sur les OGM

Par Laurent Filippi | Publié le 25/02/2016 à 18H07, mis à jour le 25/02/2016 à 18H07

Entre 2006 et 2020, la Chine aura investi près de trois milliards de dollars dans la recherche sur les OGM. Elle entend désormais occuper une place stratégique dans ce domaine. Aujourd’hui, le pays n’hésite plus à s’engouffrer dans les biotechnologies. Il veut acquérir son autonomie dans le secteur face a des groupes occidentaux comme Monsanto ou Bayer, implantés depuis des années dans le pays.


  • Plants maïs naturel OGM dans centre Syngenta Biotechnology à Pékin
    Plants de maïs naturel et OGM dans le centre Syngenta Biotechnology à Pékin

    La commercialisation de semences modifiées s’inscrit dans une véritable guerre économique. Le président Xi Jinping a appelé à développer activement les biotechnologies pour «empêcher la domination de compagnies étrangères sur ce marché». Début février 2016, le groupe ChemChina, plus grosse entreprise chimique et premier producteur de pesticides de Chine, a racheté pour 43 milliards de dollars le groupe suisse Syngenta, géant mondial des pesticides et des semences agricoles implanté dans 90 pays. Longtemps, les Chinois se sont méfiés des produits OGM. Mais aujourd’hui, Pékin veut moderniser et intensifier sa production agricole pour nourrir 1,3 milliard d'habitants. Une gageure car le pays ne possède que 9% des terres arables de la planète et 20% des sols agricoles sont pollués. L’Empire du milieu sera-t-il définitivement génétiquement modifié ? © REUTERS/Kim Kyung-Hoon