La PHOTO: Comment préserver la région du lac Tchad dévastée par les conflits et le changement climatique ?

Par Martin Mateso | Publié le 27/02/2018 à 16H11, mis à jour le 28/02/2018 à 14H22

La région du lac Tchad, au carrefour entre le Sahel et l'Afrique centrale, est devenue le foyer d'un conflit entretenu par le groupe djihadiste Boko Haram. Changement climatique et mauvaise gestion des ressources hydrauliques ont conduit à la disparition de 90% de la surface du lac en 40 ans. Une conférence pour sauver ce qui en reste se tient à Abuja, à l'initiative du Nigeria et de l'Unesco.

  • Vue aérienne lac Tchad dans région Bol à 200 km N'djamena.
    Vue aérienne du lac Tchad, dans la région de Bol, à 200 km de N'djamena.

    40 millions de personnes dépendent de ce lac bordé par quatre pays: le Cameroun, le Tchad, le Niger et le Nigeria. La région est devenue un foyer d'insécurité permanente en raison des attaques meurtrières du groupe djihadiste nigérian Boko Haram. Petits agriculteurs et pêcheurs ont rapidemment nourri les rangs des combattants ou des milices qui s'opposent au groupe terroriste, faisant de ce conflit un des plus meurtriers au monde en quelques années. Deux millions de personnes ont dû quitter leurs foyers. Au fur et à mesure de la disparition du lac et du manque de nourriture que cela entraîne, prés de 11 millions d'habitants dépendent de l'aide alimentaire pour survivre. © Photo AFP/Sia Kambou