LA PHOTO. COP21: des nuits sans sommeil et un accord long à venir

Par Véronique le Jeune | Publié le 11/12/2015 à 14H01, mis à jour le 11/12/2015 à 15H18

La présidence française de la COP21, qui avait jusqu'à présent tenu scrupuleusement son calendrier, a repoussé la présentation d'un texte final, au samedi 12 décembre 2015. C'est donc ce matin-là, à 9h, selon l'engagement de Laurent Fabius, que les représentants des 195 pays prendront connaissance d'un nouveau projet d'accord dont M.Fabius se dit «sûr» qu'il sera «approuvé».

  • Dans bureau Laurent Fabius président COP21 au Bourget.
    Dans le bureau de Laurent Fabius, président de la COP21, au Bourget.

    Après moult réunions et rencontres à la poursuite d'un accord pour limiter le réchauffement climatique à 2°C, voire à 1,5°C comme réclamé par de nombreux pays en développement, le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a tombé sa veste de président de la Conférence climat de Paris. L'heure est à la concentration en compagnie du militant écologiste, Nicolas Hulot. «Je demande aux chefs d'Etat de se grandir à cet instant crucial pour l'humanité. (...) Si les chefs d'Etat n'ouvrent pas le chemin, attention que les peuples ne se fraient eux-mêmes la voie. Attention que la tentation du fatalisme ne conduise au fanatisme», prévient M.Hulot. Selon plusieurs sources qui ont suivi les âpres débats à huis clos, dans la nuit du 10 au 11 décembre, des pays clefs, dont la Chine et les Etats pétroliers du Golfe, ont raidi leur position. © MARTIN BUREAU / AFP