LA PHOTO. Côte d’ivoire: la maladie du Swollen Shoot ravage les cacaoyers

Par Laurent Filippi | Publié le 31/07/2018 à 18H40, mis à jour le 01/08/2018 à 08H27

La Côte d'Ivoire est le premier producteur de cacao au monde, avec deux millions de tonnes de fèves brunes par an. La filière représente 10% de son PIB. Mais depuis 2014, le virus du Swollen Shoot menace les plantations du centre du pays. Pour contrer l'épidémie, le Conseil du cacao a programmé l’arrachage de 300.000 hectares infectés.

  • Cissé Ousmane cultivateur ivoirien dans sa plantation dévastée à Soubré.
    Cissé Ousmane, un cultivateur ivoirien dans sa plantation dévastée à Soubré.

    De nombreux producteurs et exportateurs, interrogés par Reuters, ont souligné une recrudescence de la maladie du Swollen Shoot qui menace fortement la filière du cacao ivoirien. «Cette situation nous préoccupe sérieusement. Alors qu’entre 2010-2011, je récoltais 4 tonnes chaque année, je ne suis actuellement qu’à 1,8 tonne», confie Cissé Ousmane dont la plantation a été en partie détruite. Le secteur du cacao représente 40% des exportations nationales et 40% de la production mondiale. «L’épidémie actuelle a été enregistrée pour la première fois en 2004 dans la région centrale de la Marahoué, où elle a détruit plus de 8000 hectares, selon le Centre national de recherche agronomique», explique le site Intellivoire. La maladie est transmise par les insectes. «Il n’y a pas de traitement, la seule solution est de retirer et de détruire les arbres infectés», précise le site. © REUTERS / Thierry Gouegnon