LA PHOTO. Côte d'Ivoire: «Suite Africaine» dialogue entre Occident et Afrique

Par Laurent Filippi avec AFP | Publié le 14/04/2018 à 12H43

«Suite africaine» est une exposition du peintre figuratif espagnol Angel Mateo Charris. Présentée jusqu’au 25 avril 2018 au Musée des Civilisations de Côte d´Ivoire, elle permet un «choc des cultures entre l'Occident et l'Afrique», de confronter des œuvres du patrimoine et la vison imaginaire, humoristique et souvent ironique, d'un artiste occidental sur le continent et le colonialisme.


  • Charris devant son tableau «Les Imposteurs».
    Charris devant son tableau «Les Imposteurs».

    Une case en forme de tête de Tintin ou encore la Petite sirène de Copenhague transformée en Mamiwata, déesse de l'eau, des fleuves et de la mer dans de nombreuses cultures africaines… Plusieurs toiles du peintre évoquent le colonialisme, précise Patrick Fort de l'AFP. Au sujet du tableau intitulé «Les Imposteurs», qui représente des célébrités surréalistes – Tzara, Eluard, Dali, Breton, le visage recouvert de masques africains –, Charris explique: «L’Avant-Garde a volé tout ce qu'elle a pu de l'art africain et d'autres continents. Il y a comme une imposture de s'approprier les choses de l'autre, ce que nous faisons nous les artistes, ou ce que fait une culture sur une autre.» Cette exposition a été commandée par l’ambassade d'Espagne désireuse de trouver une collaboration avec ce musée de référence rouvert depuis un an après avoir été pillé pendant la crise ivoirienne. «Le dialogue est peut-être plus direct que jamais parce qu’il s’établit sur la base du regard attentif et curieux qu’un artiste espagnol porte sur d’autres cultures et parce que ses œuvres sont présentées avec quelques-unes des pièces les plus remarquables du patrimoine artistique et identitaire ivoirien», explique l’Ambassadeur d’Espagne en Côte d’Ivoire. © ISSOUF SANOGO / AFP