LA PHOTO: des Gambiens veulent décourager les candidats à la migration

Par Géopolis (avec AFP) | Publié le 05/09/2017 à 11H01, mis à jour le 05/09/2017 à 11H01

Après avoir été dépouillé de ses vêtements, battu, réduit en esclavage et finalement renvoyé en Gambie, Karamo Keita est sûr d'une chose: aucun jeune ne devrait vivre l'enfer qu'il a connu en Libye lors de son voyage avorté vers l'Europe. Plus de 5.400 Gambiens ont atteint cette année l'Italie après une traversée périlleuse depuis la Libye.

  • Décourager futurs migrants...
    Décourager les futurs migrants...

    La Gambie, le plus petit pays d'Afrique continentale, a le plus haut taux de migrants traversant la Méditerranée par habitant, selon les chiffres de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). De retour à Banjul depuis quelques mois, Karamo Keita a fondé, avec d'autres migrants, victimes comme lui de terribles abus pendant leur périple à travers le Sahara, une association pour réclamer aux nouvelles autorités la création d'emplois en Gambie. Le président Adama Barrow, qui fut lui-même agent de sécurité à Londres, a fait de la création d'emplois pour les jeunes une priorité, alors que l'économie gambienne ne décolle pas. © LAMIN KANTEH / AFP