LA PHOTO. Egypte: «Libérez les journalistes», un message au président al-Sissi

Par Martin Mateso | Publié le 24/10/2017 à 15H01, mis à jour le 24/10/2017 à 15H23

Des activistes de RSF ont manifesté place de la Concorde à Paris le 24 octobre 2017 pour demander la libération des journalistes emprisonnés en Egypte. Alors que le président Abdel Fattah al-Sissi est en visite en France, plusieurs ONG dénoncent le non respect des libertés fondamentales dans son pays.

  • Une banderole activistes RSF déployée place Concorde à Paris
    Une banderole des activistes de RSF déployée place de la Concorde à Paris

    Alors que le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi est en visite en France, plusieurs ONG dont Human Rights Watch, Amnesty International, la FIDH et Reporters sans frontières dénoncent «la pire crise des droits humains depuis des décennies» dans son pays. Elles exigent qu'il soit mis fin à la campagne de criminalisation des défenseurs des droits humains en Egypte. Dans une lettre conjointe adressée au président Emmanuel Macron, elles lui suggèrent de lier le soutien de Paris au Caire à des améliorations tangibles dans le domaine des droits de l'Homme. Selon une enquête publique du Comité des Nations unies contre la torture qui s'est conclue en 2017, «les forces de sécurité égyptiennes ont recours à la torture de façon systématique», rappelle Human Right Watch. L'ONG dénonce des exécutions extrajudiciaires et des disparitions forcées, «une réplique contemporaine du Chili de Pinochet». © Photo AP/SIPA:Kamil Zihniogluns