LA PHOTO. Elu avec 97%, Abdel Fattah al-Sissi est présenté comme «l'espoir»

Par Pierre Magnan | Publié le 03/04/2018 à 12H04

«C'est toi l'espoir», disaient les panneaux de propagande en faveur de la réélection du président Al-Sissi à la tête de l'Egypte. L'«espoir» l'a donc largement emporté puisque l'ex-maréchal a été réélu avec 97,08% des voix validées, dans une élection sans surprise où son seul adversaire était aussi l'un de ses partisans. Selon les autorités, un électeur sur trois a voté lors de ce scrutin.

  • Campagne pour Sissi
    Campagne pour Sissi

    Le président réélu a salué le 2 avril les Egyptiens pour leur mobilisation «impressionnante» lors d'un discours retransmis à la télévision. Les forces armées égyptiennes lui ont réitéré leur ferme soutien, promettant de «se tenir toujours derrière son leadership avisé». Archi-favori, il avait pour seul adversaire Moussa Mostafa Moussa, un homme politique méconnu du grand public et partisan affiché du chef de l'Etat. Celui-ci a obtenu 2,92% des voix. «Le plus important, c'est que l'Egypte a gagné», s'est-il réjoui. Elu avec 96,9% des voix en 2014, M. Sissi est arrivé au pouvoir un an après la destitution par l'armée (dont il était alors le chef) du président démocratiquement élu, l'islamiste Mohamed Morsi. Sa réélection ne faisait aucun doute. Depuis le début de la campagne, Abdel Fattah al-Sissi est omniprésent à la télévision comme sur les affiches dans les rues. Interdisant toute opposition, il doit maintenant gérer les difficultés d'un pays dont l'économie est en pleine crise malgré le soutient du FMI. © KHALED DESOUKI / AFP