LA PHOTO. Emirats arabes unis: le robot, l’avenir de la police?

Par Laurent Filippi | Publié le 03/06/2017 à 14H27, mis à jour le 03/06/2017 à 15H19

En mai 2017, le premier robot policier au monde a intégré les forces de l’ordre de Dubaï. Son écran tactile permet aux habitants de signaler des délits ou de payer leurs amendes. Malgré sa technologie avancée, cette machine n’est pour l’instant pas armée. D’ici 2030, un commissariat entièrement robotisé devrait voir le jour et 25% des forces de l’ordre seront composés de robots humanoïdes.

  • Le robot participe au coup canon annonçant rupture jeûne ramadan.
    Le robot participe au coup de canon annonçant la rupture du jeûne du ramadan.

    La Gulf Information Technology Exhibition avait dévoilé en 2016 le premier prototype basé sur un humanoïde REEM développé par les Espagnols de PAL Robotics. Il est équipé d’une intelligence artificielle Watson d’IBM. Cent kilos pour 1m70, monté sur des roulettes, il peut se mouvoir à 3,5 km/h et parler neuf langues. Son coût s’élève à 185.000 euros. Avec sa caméra intégrée et son logiciel de reconnaissance faciale, il peut transmettre instantanément des images aux bases de données policières. Mais comme il n’est pas encore suffisamment développé techniquement, Dubaï travaille déjà sur de nouveaux modèles plus performants. Cette robotisation de la police soulève de nombreuses questions d’éthique.  © GIUSEPPE CACACE / AFP