LA PHOTO. En Côte d'Ivoire, crocodiles et urbanisation ne font pas bon ménage

Par Laurent Filippi | Publié le 29/07/2017 à 11H48, mis à jour le 29/07/2017 à 15H23

A Abidjan, ville en plein boom immobilier, il n’est pas rare de retrouver des crocodiles égarés sur les chantiers proches de la lagune Ebrié. Face à la peur des habitants et à la menace que représentent les sauriens pour les ouvriers, le gouvernement a décidé de les transférer dans les parcs nationaux. Des formations ont été mises en place pour apprendre à les capturer sans les blesser.

  • Avant être libérés crocodiles transitent temporairement par zoos.
    Avant d'être libérés, les crocodiles transitent temporairement par des zoos.

    Dans la capitale ivoirienne, hôtels de luxe, bureaux, maisons au bord de l'eau et port de plaisance pour yachts de luxe sont en chantier. Mais le lagon offre un lieu de reproduction paisible pour les nombreux sauriens. Même si aucune attaque de crocodile n’a été enregistrée depuis des décennies, le gouvernement préfère les éloigner. Matthew Shirley, biologiste américain et expert en conservation de la faune sauvage, en collaboration avec le programme de renaissance des infrastructures de Côte d’Ivoire, la direction générale des Eaux et Forêts et la Banque mondiale, a mis en place un enseignement pour apprendre à ceux qui interviennent auprès des sauriens, comment les capturer sans cruauté et surtout sans les blesser.  © Luc Gnago / REUTERS