LA PHOTO. Irak: arrestation musclée d'un présumé djihadiste fuyant Mossoul

Par Martin Mateso | Publié le 03/03/2017 à 12H20

La traque des présumés djihadistes dans les quartiers ouest de Mossoul s'avère longue et difficile. Les forces spéciales irakiennes sont chargées de les dénicher parmi les dizaines de milliers de civils qui fuient la deuxième ville d'Irak. Les habitants sont mis à contribution pour signaler «ceux qui ont prêté allégeance ou qui ont travaillé avec Daech».

  • Arrestation sans ménagement d'un présumé djihadiste 28 février 2017 à Mossoul
    Arrestation sans ménagement d'un présumé djihadiste le 28 février 2017 à Mossoul

    La traque des djihadistes parmi les civils en fuite commence par la séparation des hommes et des femmes. Les hommes doivent donner leur nom et répondre à quelques questions préliminaires. Leurs identités sont ensuite entrées dans une base de données. Ceux qui sont soupçonnés d'appartenir à Daech ou qui admettent immédiatement un lien avec le groupe djihadiste sont ensuite pris à part pour un interrogatoire poussé.  ©