LA PHOTO. Kenya: l'immense décharge de Dandora, à la fois poison et garde-manger

Par Véronique le Jeune | Publié le 10/09/2017 à 14H42, mis à jour le 10/09/2017 à 20H29

A seulement 8 km à l'est de la capitale Nairobi, le plus grand dépotoir d'Afrique n'en finit pas de s'étendre (45 ha environ). Depuis une cinquantaine d'années, la décharge municipale de Dandora, succession de montagnes de détritus et de déchets toxiques, reçoit jusqu'à 2.000 tonnes d'ordures par jour sur lesquelles se ruent des milliers d'humains et d'oiseaux à la recherche de subsistance.

  • Dandora désastre sanitaire environnemental sans solution apparente.
    Dandora, désastre sanitaire et environnemental sans solution apparente.

    Selon la dernière étude sanitaire (menée par le PNUE (Programme des Nations Unies pour l'environnement) en 2007, il y a déjà 10 ans), les enfants ont une concentration excessive de plomb dans le sang en raison d'une exposition à des agents polluants comme des métaux lourds présents dans le sol, l'air et la terre. A cette époque, la moitié des 328 enfants examinés souffraient de maladies respiratoires. De plus, l'un des principaux cours d'eau de la capitale traverse la décharge emportant l'eau souillée en aval à des fins d'irrigation de terrains cultivés ou de consommation. © Thomas MUKOYA / REUTERS