LA PHOTO. Kenya: l'opposition remontée après le retrait du candidat Odinga

Par Véronique le Jeune | Publié le 14/10/2017 à 11H58, mis à jour le 14/10/2017 à 12H33

Le boycott, par l'opposant Raila Odinga, du scrutin présidentiel du 26 octobre 2017 (qui fait suite à l'invalidation du vote du 8 août pour irrégularités) plonge ses partisans dans un mélange de colère et d'incertitude. L'absence de garanties justifie sa décision, dit Odinga. Mais le flou règne sur la suite: le processus électoral sera-t-il révisé ou bien Kenyatta sera-t-il réélu sans coup férir?

ang

  • A Nairobi partisans d'Odinga sont dans rue malgré l'interdiction
    A Nairobi, les partisans d'Odinga sont dans la rue malgré l'interdiction

    Depuis le 12 octobre 2017, les rassemblements dans les trois principales villes du pays, dont Kisumu, le bastion d'Odinga, sont interdits. Mais l'opposition a maintenu ses mots d'ordre afin d'obtenir la démission des responsables de la commission électorale contestés pour leur gestion de l'élection présidentielle du 8 août, invalidée plus tard par la Cour suprême. © Thomas MUKOYA / REUTERS