LA PHOTO. Kenya: vers une période post-électorale de tous les dangers

Par Véronique le Jeune | Publié le 02/12/2017 à 12H43

Alors qu'Uhuru Kenyatta entame son second mandat de président dans un pays fragilisé, après une élection controversée, Raila Odinga, son principal opposant, conteste cette victoire et annonce vouloir lui aussi prêter serment le 12 décembre 2017. «Je suis le président légitime», dit-il. Nul signe d'apaisement. Les partisans d'Odinga sont la cible d'une police prompte à verser dans la violence.

  • A Nairobi coups bâton pour femmes contestataires
    A Nairobi, des coups de bâton pour les femmes contestataires

    Le conflit entre Kenyatta et Odinga trouve aussi son origine dans des rivalités ethniques profondes. Le groupe kikuyu auquel appartient le président réélu et le groupe luo de Raila Odinga s'opposent régulièrement dans des affrontements sanglants. La situation post-électorale ne fait qu'attiser le feu. © Thomas MUKOYA / REUTERS